Connexion
/ Inscription
Mon espace
ABONNÉS

Le « défi des données » : un fardeau difficile à gérer pour les régimes de retraite

Moins des deux tiers des régimes à prestations définies pensent pouvoir accéder à des données exactes dans leurs portefeuilles d’investissement.

Selon une enquête commanditée par State Street Corporation et menée par l’institut de recherche The Economist Intelligence Unit (EIU), les régimes de retraite en Europe éprouvent des difficultés à gérer les défis liés aux données, engendrés par l’accroissement des contraintes réglementaires et de gouvernance, des stratégies d’investissement de plus en plus complexes et une exigence en matière de contrôle du risque.
Dans le contexte d’une attention croissante sur les questions de gouvernance et de transparence au cours des cinq dernières années, l’obligation de fournir des données de plus en plus fréquentes et granulaires a augmenté de manière exponentielle pour l’ensemble des régimes de retraite. Selon l’étude, les exigences provenant des fonctions internes de gouvernance et de gestion du risque constituent un défi pour près de 73% des régimes de retraite européens, et 87% d’entre eux estiment que les exigences de gouvernance s’intensifieront dans les cinq prochaines années.

Ian Hamilton, responsable des ventes chez State Street Global Services pour le segment détenteurs d’actifs commente : « Pour chaque pays, le régulateur national exige un reporting de plus en plus fréquent et détaillé. D’autre part, la perspective d’initiatives réglementaires supranationales affectant les régimes de retraite au niveau européen, comme des reporting de type Solvabilité II sur les données d’actifs, pourrait créer une charge supplémentaire considérable. Il n’est donc pas surprenant que ces exigences représentent un défi majeur dans notre étude 2012 sur les régimes de retraite en Europe. Il est clair qu’un soutien ainsi que des solutions externes auront un rôle croissant à jouer ».

Conclusions de cette enquête : 
- 65% se disent en mesure d’accéder aux données de portefeuille leur permettant de remplir leurs obligations réglementaires.
- 44% estime que les données leur permettent d’identifier des opportunités  d’investissement et seuls 61% d’entre eux affirment qu’elles leur permettent de comprendre leur exposition totale au risque.
- 42% sont convaincus que leurs données leur donnent une vision globale de leurs coûts d’investissement.
- 60% pensent que les données auxquelles ils ont accès dans leurs portefeuilles d’investissement sont exactes.

Pour cette enquête, 150 réponses ont été obtenues auprès de régimes à prestations définies et de régimes à contributions définies en Allemagne, Italie, Pays-Bas, Suisse, Royaume-Uni et dans les pays scandinaves.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation