Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Retraites : faire face à la dégradation de l’équilibre financier

Le Conseil d'Orientation des Retraites (COR), publie une note sur le système de retraite pour l’année 2020.

Le COR évalue le déficit pour 2020 à 25,4 Mds€ du fait surtout de la crise de la Covid-19 et de ses conséquences économiques liées aux dispositions prises comme le chômage partiel, l’exonération de certaines cotisations etc.  Le déficit annuel de 2021 à 2024 devrait se situer autour de 10 Mds€ par an. Il est à noter que ce chiffre est inférieur aux 29,4 Mds€ annoncés en juin dernier mais largement supérieur aux 1,9 Mds€ annoncés en 2019.

Valérie Batigne, dirigeante et fondatrice de Sapiendo, experte reconnue dans le domaine des retraites, livre ses commentaires et explications


A - La 1ère question que nous pouvons nous poser :
Que peut faire le gouvernement pour résorber ce déficit ? En d’autres termes : Qui va financer ce déficit.

Deux options peuvent s’envisager :

1/ Une réforme se contentant de jouer sur les paramètres habituels, sans créer de véritable changement, via 3 leviers possibles :
- augmenter l’âge de départ à la retraite,
- augmenter les cotisations,
- baisser des pensions de retraite,
ou encore une combinaison de ces 3 leviers.

Ce qui reviendrait à redéfinir des paramètres du système actuel, ce qui fait que cette solution provisoire ne servira qu’à limiter le déficit existant.

2/ Une réforme systémique avec un régime de retraite universel visant l’équilibre pour rendre le système à la fois plus lisible et surtout plus pérenne économiquement. En d’autres termes il s’agirait de reprendre le dossier de la réforme des retraites initié en 2019.


B -
Autre question à se poser à très court terme : Comment les caisses de retraites vont-elles pouvoir faire face à la baisse des cotisations encaissées alors qu’elles doivent assurer le paiement des pensions ?

Les caisses disposant de réserves vont pouvoir puiser dans celles-ci, avec pour conséquence logique de plus avoir de marge de manœuvre pour l’avenir.
Pour les autres comme la branche retraite de la Sécurité Sociale, elles vont devoir s’endetter avec toutes les conséquences que cela peut avoir.

Conclusion de Valérie Batigne, « La dégradation de l’équilibre financier des retraites va aggraver le manque de confiance des Français. Il faut leur apporter des perspectives claires. »

Lire la suite...


Articles en relation