Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Lecture] « Normes environnementales européennes et stratégies des constructeurs automobiles : …

… un jeu coopératif aux résultats ambigus »

Alors que s’ouvre en Allemagne le procès VW qui devrait durer jusqu’en 2022, les constructeurs automobiles sont partout à la peine pour atteindre leurs objectifs d’émissions de CO2. Pourtant, les normes environnementales appliquées à l’automobile ont longtemps fait l’objet d’un jeu coopératif entre instances européennes, gouvernements nationaux et constructeurs.

Par quels mécanismes cette coopération a-t-elle fini par produire des résultats insatisfaisants pour toutes les parties prenantes ?

L’ouvrage de Samuel Klebaner, Normes environnementales et stratégies des constructeurs automobiles :
un jeu coopératif aux résultats ambigus,
publié avec le soutien de la Chaire Futurs de l’industrie et du travail de Mines ParisTech, retrace aujourd’hui cette longue marche.

Depuis les années 1970, les normes environnementales européennes - qu’il s’agisse des limites d’émissions de polluants ou de CO2 - n’ont cessé de se renforcer. Cette réglementation est-elle parvenue à atteindre les objectifs qu’elle s’était fixés ? Quelles ont été les réponses des constructeurs pour y faire face ?

Pour répondre à ces questions, cet ouvrage ouvre deux boîtes noires : la production règlementaire européenne en tant que processus politique et juridique, d’une part, et les mécanismes conduisant les firmes à agir sur et à réagir à cette production, d’autre part. Cette règlementation a d’abord été le fruit d’un processus historique complexe, parallèle à la construction européenne, dont l’auteur analyse les différentes phases, en revenant sur l’impact du dieselgate.

Face à cette réglementation, les constructeurs ont dû anticiper et arbitrer de multiples contraintes technologiques, industrielles, économiques et juridiques. Le travail politique proactif ou réactif qu’ils réalisent s’apparente à une tentative de mettre en adéquation deux temps qui ne sont a priori pas coordonnés : le temps de la réglementation, défini par le jeu politique multi-acteurs, et le temps de l’industrie qui se caractérise par une planification à moyen et long terme et une transformation progressive de cette réglementation en produit industriel.

En dépit d’un jeu construit sur une intense coopération entre constructeurs, États membres et Commission européenne, on découvrira que l’agrégation de comportements en apparence rationnels a conduit à un résultat très insatisfaisant pour les parties prenantes et pour l’intérêt général. Quel avenir désormais pour une politique européenne de la mobilité à l’heure de la lutte contre le changement climatique ?

L’auteur : Samuel Klebaner est Maître de conférences en sciences économiques au CEPN (Université Sorbonne Paris Nord). Ses domaines de recherche sont les politiques de filières et, plus généralement, la politique industrielle de l’Union Européenne. Il a été conseiller à la fédération de la métallurgie de la CGT.

Préface de Thierry Weil, professeur à Mines ParisTech. Postface de Patrick Blain.

____________________________________________

« Normes environnementales et stratégies des constructeurs automobiles :
un jeu coopératif aux résultats ambigus
 »
Le 29 octobre aux Presses des Mines - 20€

Lire la suite...


Articles en relation