Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Pratiques des banques responsables

Les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), et plus généralement les pratiques responsables deviennent un point essentiel pour le secteur bancaire. Dans ce contexte, Mazars a évalué comment 30 des plus grandes banques mondiales intègrent la durabilité dans leurs pratiques commerciales.

Bien que de nombreuses banques déclarent s'efforcer d'intégrer la durabilité, l’étude montre que cela ne se reflète pas toujours dans leur stratégie, leur gouvernance et leurs politiques d'entreprise. Il reste encore beaucoup à accomplir pour que les facteurs ESG soient pleinement intégrés dans le cadre de la gestion des risques des banques.

Plus précisément :

- Seules 3 des 30 banques évaluées ont été identifiées comme faisant preuve de meilleures pratiques pour un large éventail de facteurs de durabilité (Leaders). 10 banques sont identifiées comme faisant preuve d'une approche durable pour certains facteurs (partisans) et elles sont 17 à faire preuve d'une approche durable limitée pour la plupart des facteurs (suiveurs).

- La plupart des banques mettent en œuvre des normes de reporting ESG mais elles sont 57% à n’avoir pas encore pleinement intégré les facteurs ESG dans le cadre de leur gestion des risques.

- Si toutes les banques évaluées proposent des produits respectueux de l'environnement, seules 43% d'entre elles ont mis au point une offre de produits répondant pleinement aux questions socio-économiques.

- Elles ne sont que 13% à avoir mis en place des incitations financières liées à la durabilité pour le conseil d'administration et la direction générale. Parallèlement, seulement 27% ont fixé des objectifs socio-économiques spécifiques et mesurables, conformes aux cadres de durabilité.

- Les banques mondiales ont engagé des milliards de dollars dans des mesures durables et introduisent des plans d'action ESG pour leurs clients qui ne respectent pas les normes.

« La crise du Covid-19 a réaffirmé le rôle positif que le secteur bancaire peut jouer en travaillant avec les gouvernements et les régulateurs pour maintenir l'économie en marche. Les conclusions de notre rapport devraient rappeler aux banques que la crise est l'occasion de regarder au-delà des priorités immédiates, de réévaluer leur objectif et leurs valeurs et d'utiliser certaines des meilleures pratiques décrites pour véritablement intégrer les facteurs ESG dans leurs décisions d'investissement pour le bien de l'entreprise, de leurs clients et de la société », souligne Leila Kamdem-Fotso, Associée Financial Services chez Mazars.

 

Lire la suite...


Articles en relation