Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Impact de la crise sanitaire sur les fintechs  

Alors que les 5 dernières années ont été très porteuses pour les fintechs et l’innovation en général, avec une très belle année 2019 notamment, la crise rencontrée actuellement vient redistribuer les cartes de la Fintech.

99 Advisory, acteur indépendant du conseil en stratégie, transformation, organisation, mise en conformité et contrôle destiné aux acteurs de la finance, de la banque et de l’assurance, soutenu par le pôle Finance Innovation, a interrogé les acteurs de cette crise sur la manière dont ils l’ont vécu, l’impact sur leur activité et comment ils se préparent désormais à l’avenir.

Les résultats de l’étude sont sans appel : même si 20% des répondants ont constaté une augmentation de leur activité, ce sont 69% d’entre eux qui ont vu leur activité diminuer de plus de 10% (dont plus d’un tiers de plus de 50%). À la majorité (56%), les fintechs pensent que l’impact sera durable sur leur activité, intégrant ainsi cette nouvelle donne comme faisant partie de leur développement futur. Chez SoShop par exemple, le CEO Damien Guillaumond commente : « Nous avons constaté une multiplication par 3 des commandes passées sur notre site internet entre février et juin ».

Avec une réponse à la crise qui, si on devait la définir en un mot serait plutôt “agile”, les fintechs retirent aussi de nouveaux enseignements de cette période, avec notamment la mise en place de nouveaux rituels pour 51% d’entre elles ou de nouvelles manières de travailler.

Cette crise a aussi permis à certains de se concentrer sur des chantiers essentiels à leur survie : 42% se sont ainsi focalisés sur leur développement informatique et 29% sur leur communication. L’exemple de Libeo avec Pierre Dutaret, CEO qui déclare : « Dès le début de la crise, notre équipe s'est mobilisée pour aider nos clients TPE/PME à protéger leur trésorerie et leurs entreprises. Nous avons mis en place des webinars avec des experts (BPIfrance, Médiateur des Entreprises...) sur les aides aux entreprises ou encore le chômage partiel et proposé des articles, FAQ et livres blancs avec des conseils pratiques pour naviguer cette période trouble. »

Quand on s’intéresse de plus près aux difficultés rencontrées par les membres de Finance Innovation, ces derniers déclarent pour la plupart (62%) qu’ils ont été confrontés à des problèmes liés à des reports de contrats ou de rendez-vous clients, et un quart ont et continuent d’avoir de réelles inquiétudes sur les moyens de financement. En termes d’aides, ce sont tout de même 69% de ces fintechs qui ont eu besoin de faire appel au gouvernement, essentiellement concernés par la mise en place du PGE et du chômage partiel.

Mais qu’en est-il de l’avenir ? Une chose est certaine : il sera très différent, notamment pour ⅓ des répondants qui déclarent vouloir se réorienter vers de nouveaux marchés ou secteurs d’activité.

Une grande majorité, près de 70%, est déjà en train de plancher sur de nouveaux axes de développement tels que de nouveaux partenariats, nouvelles solutions ou nouvelles activités, avec un seul et même objectif, exemple/citation membre. Les fintechs de la finance d’entreprise, par exemple, déjà en vogue avant la crise, se sont démarquées sur le marché avec le Covid-19, répondant à des problématiques existantes qui se sont accentuées : tensions de trésorerie liées à l'interdépendance de multiples acteurs au travers la supply chain, interdépendance au travers de la globalisation, vulnérabilité des petits acteurs comme les indépendants, TPE...

Le dernier point de l’étude traite du besoin d’accompagnement pour ces fintechs, qui déclarent avoir besoin d’aide pour se réorganiser et gérer leurs ressources humaines pour 18%, ou souhaitent optimiser leur stratégie de commercialisation (14%) et, point non négligeable, 11% demandent un soutien sur leurs problématiques de levée de fond.

Alain Yen-Pon, Directeur Data & Innovation chez 99 Advisory, commente : « Cette étude révèle le niveau de résilience des entreprises de la sphère Fintech, ainsi que leur capacité d’adaptation. En effet, 69% des Fintech ayant répondu au sondage estiment que la crise liée à la Covid-19 a fait émerger de nouveaux axes de développement pour leur activité et y voient l’opportunité de créer de nouvelles offres ou d’initier des partenariats. C’est un constat que nous partageons chez 99 Advisory : bien que difficiles et complexes, les périodes de crise sont des temps forts propices à se réinventer, à identifier des solutions inédites et à explorer son écosystème sous un nouvel angle. »

Maximilien Nayaradou, Directeur Général de Finance Innovation conclut : « Après de belles années de développement pour les fintechs tricolores, nous entrons dans une nouvelle période. Les enjeux mais aussi les opportunités face à la crise sont considérables pour nos membres. Finance Innovation a été ces dernières semaines aux côtés de ses membres et notre soutien demeurera sans faille car nous continuons de penser que l’innovation dans la finance et les fintechs est une opportunité de développement et de croissance pour l’économie, l’emploi et la société française. »

 

Lire la suite...


Articles en relation