Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Plus de 600 000 emplois menacés au sein des TPE

Alors qu'Emmanuel Macron prépare un plan de relance pour « l'après Covid », les inquiétudes grandissent quant aux pertes d'emplois et faillites attendues au sein des TPE.
 
Le dernier baromètre* du Syndicat des Indépendants (SDI) réalisé au mois de mai les confirme :

- 64% des sondés observent une certaine anxiété depuis le déconfinement qui pourrait être un frein à la consommation

- 44% des chefs d'entreprise envisageraient de procéder à des licenciements économiques, soit 630 000 emplois menacés de disparaitre si des mesures urgentes de soutien aux TPE ne sont pas menées (des chiffres qui seraient par ailleurs confirmés par Bercy)

- 1/3 des chefs d'entreprise ne s'estiment pas en capacité de poursuivre leur activité sur le long terme

 
Le SDI formule plusieurs propositions à l'attention du gouvernement pour empêcher cette vague de licenciements et faillites :

- L'extension de la suppression des charges patronales sur les salaires jusqu'en août 2020, ainsi qu'aux entreprises de moins de 21 salariés.

- L'annulation des charges sociales personnelles du chef d'entreprise pour la période Mars -Avril 2020.

- L'accompagnement des TPE dans le maintien de l'emploi de leurs salariés, y compris dans un dispositif alternatif au chômage partiel, toutefois non limité aux seuls « secteurs d'activité durablement touchés ».

- Le maintien de l'accès au fonds de solidarité volet 1 en l'état jusqu'à la fin de l'année 2020 avec un financement abondé par les compagnies assurances

- La suppression de la condition liée au refus préalable d'un PGE pour l'accès au fonds de solidarité volet 2.

- La reconnaissance de la force majeure au niveau des baux commerciaux sur la période de fermeture des établissements recevant du public afin de reporter en fin de bail le paiement des loyers suspendu.

- L'extension à l'écosystème de fournisseurs et sous-traitants attachés des dispositifs appliqués au secteur CHR.

 Tout plan de relance qui n'intégrerait pas ces mesures serait alors pour toutes les entreprises de moins de 10 salariés sans aucun effet.

  
*Baromètre réalisé du 20 au 29 mai 2020 auprès 1870 entreprises de 0 à 19 salariés.

Lire la suite...


Articles en relation