Connexion
/ Inscription
Mon espace

L'influence de l'éco-conception dans l'élaboration des projets culturels

ABONNÉS

Retour sur expérience de la conférence du 26 février au Parc de la Vilette.

Voir le programme : Mardi 26 février, Projets culturels et éco-conception : opportunités et paradoxes

 

Les 3R, Réduire, Réutiliser, Recycler sont une première source d'inspiration pour faire évoluer la conduite de projets culturels vers une réduction de l'empreinte écologique.

L'éco-conception d'un projet culturel peut se développer, plus globalement, à partir d'une double approche: organisationnelle et thématique.

La démarche propose de s'interroger à chaque étape du projet. La définition des concepts, des programmes et des moyens techniques, la promotion, l'organisation, la sensibilisation des publics sont autant de leviers d'action. L'éco-conception peut être source de créativité et d'innovation, en amenant les artistes, les créateurs, les programmateurs, les financeurs, les organisateurs et les techniciens à développer des méthodologies de projet plus collaboratives et des solutions plus éco-responsables.

L'éco-conception peut aussi amener à s'interroger, sur l'élaboration thématique des projets en intégrant les enjeux actuels tels que le réchauffement climatique, l'érosion de la biodiversité et les disparités sociales. Dans cette perspective, des projets culturels peuvent rejoindre des objectifs plus larges comme par exemple, la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB)2011-2020 qui vise à faire émerger, enrichir et partager une culture de la nature.

De nombreux artistes se sont appropriés ces enjeux et sont force de proposition souvent très créatives et stimulantes.

 

De nombreux exemples et actions illustrent cela:

  • Le jardin expérimental « Sauvons l'eau ! » de Liliana Motta, 2006/2009. Liliana Motta,paysagiste et botaniste, a présenté pendant 3 ans toutes les solutions botaniques, techniques, écologiques et artistiques pour gérer et optimiser l'eau du jardin. Le sol de ce jardin était couvert avec le paillage et le recyclage des déchets. Une collection botanique d'arbustes et de plantes vivaces qui s'adaptent à la sécheresse était également présentée au public.

  • COAL(coalition pour l'art et le développement durable), dans son étude mandaté par le Ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement en 2011«Art, écologie et développement durable, état des lieux international des initiatives» compte une partie dédiée à la thématique «Promouvoir l’écologie comme thème de création» ainsi qu’une autre «Diffuser l’écologie en tant que « bruit de fond » culturel».

    L’objectif de l’étude était d’identifier et analyser les meilleures initiatives, organisations, expositions, centres de recherche, actions territoriales dédiées à l’art et l’écologie,en France et hors de France, de permettre aux principales organisations internationales, européennes et françaises de se rencontrer, de partager leurs expériences et de concevoir un projet commun et enfin de définir un « cahier des charges » pour une action spécifique en France en tenant compte des besoins et des attentes de parties prenantes très différentes : entreprises, ONG, collectivités locales, institutions, artistes, centres d’art, fondations, centres de recherche, etc.La France occupait alors une place assez discrète.

  • Institut Français d’Architecture, la notion d’éco-conception a désormais acquis le droit de cité dans le secteur de la construction. Elle correspond à une prise en considération des questions environnementales indispensable pour l’élaboration de notre cadre de vie prise en compte par les architectes.

    Le Global Award for sustainable architecture et la Collection Manifeste d’Architecture du XXI° siècle en Seine Aval sont nés de la fusion de deux initiatives. La Cité de l’Architecture et du Patrimoine a initié un prix international pour stimuler le débat sur l’architecture durable, sur la base du concept proposé par l‘Architecte et critique Jana Revedin.Ce prix récompense des architectes qui partagent l’éthique du développement durable et qui ont construit au fil des années une démarche à la fois innovante et attentive, aux contextes, aux sociétés, à la diversité.

La pluridisciplinarité des acteurs et la multiplicité des critères propres à une stratégie d'éco-conception est gage d’innovation, de remise en question et d’ouverture vers de nouveaux projets culturels.

Lire la suite...


Articles en relation