Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Covid-19 et marché du travail pour étudiants et jeunes diplômés

JobTeaser, spécialiste du recrutement des jeunes talents en Europe, publie une enquête menée auprès de 7 041 jeunes de 18 à 27 ans, 237 entreprises et 175 universités et écoles entre le 1er et le 8 avril 2020 en France et dans 14 pays. 

Selon Jérémy Lamri, Directeur de la Recherche et de l'Innovation chez JobTeaser https://www.jobteaser.com/fr« Pendant la crise de 2008, de nombreuses entreprises ont stoppé leurs efforts en matière de marque employeur auprès des jeunes. Il leur a fallu des années pour recréer un lien fort avec les étudiants et les jeunes diplômés. Cette étude, qui aura une suite en septembre, permet de montrer comment les entreprises gèrent la crise actuelle vis-à-vis de leur marque employeur et leurs actions auprès des jeunes. A une époque où la guerre des talents est autrement plus forte, ont-elles appris du passé ? » 

Riche de nombreuses statistiques décrivant la posture et les préoccupations de ces différentes parties-prenantes du marché de l'emploi des jeunes talents, ce travail met notamment en relief à titre d'exemple plusieurs points : 


1/ Entreprises et jeunes : le décalage 

  • Alors que les entreprises décalent et réduisent les recrutements en majorité, les jeunes talents cherchent des solutions à court terme. 
  • Près d'un tiers d'entre eux ont repensé leur orientation professionnelle suite à la crise. Un chiffre qui s'accentue pour les jeunes talents allemands (37%) et qui diminue chez les Français (25%). 40% des jeunes diplômés sont plutôt, voire très inquiets quant à leurs perspectives professionnelles.
  • 19% ont perdu leur stage, alternance ou CDI suite à la crise. Une situation qui risque d'amplifier la précarité dès le mois de septembre. 
  • Chaque pays est touché différemment par les effets de la crise. Là où près de 40% des jeunes talents français se déclarent inquiets pour leur futur professionnel, seuls 25% de leurs voisins allemands partagent le même résultat. 


2/ Génération précaire, ou résiliente ? 

  • Ces nouvelles dynamiques pourraient aussi changer le rapport à l'emploi, accélérer la croissance de certains modes de travail (entreprenariat, travail indépendant). 
  • De nouvelles formes de résilience et de solidarité surgissent : plus de la moitié des jeunes envisagent déjà de se lancer dans du volontariat pour aider à surmonter la crise.


3/ Ecoles de commerces / Universités : des solutions différentes

  • La crise révèle une différence de culture et de moyens. Les universités considèrent le soutien émotionnel comme essentiel : 43% considèrent que c'est leur priorité au vu du contexte actuel.  
  • Les écoles de commerce, quant à elles, mettent plutôt l'accent sur la recherche de solutions pour trouver des stages ou un 1er emploi (62%) et s'emploient à contacter les entreprises (17%).

Lire la suite...


Articles en relation