Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Covid-19 et confinement : les start-ups ont-elles la solution ?

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19 en France, de nombreuses start-ups et associations se mobilisent et font preuve de solidarité et d’initiatives à la fois pour aider à lutter contre la propagation du Covid-19 mais aussi pour accompagner le grand public en cette période de crise sanitaire.

C’est notamment le cas des jeunes pousses incubées par le Prevent2Care Lab, premier incubateur de start-ups dédié à la prévention santé. Créé en 2018 par la Fondation d’entreprise Ramsay Santé, en collaboration avec Inco et Pfizer Innovation France, le Prevent2Care Lab accompagne 20 start-ups par an. Il récompense également lors de son Prevent2Care Tour (le tour de France de la prévention santé), des associations, qui, dans les territoires proposent des projets sanitaires utiles et innovants.


1/ Initiatives pour venir en aide au personnel soignant

Exact Cure - Nice : créateur d’une Intelligence Artificielle unique, le Jumeau Digital qui simule l’efficacité des médicaments dans le corps d’un patient en prenant en compte ses différents paramètres physiologiques. L’objectif de cet avatar est de lui fournir un traitement sur mesure en évitant sous-dosages, surdosages ou mauvaises interactions.

  • L’expertise a attiré l’attention de l’AP-HM (hôpitaux universitaires de Marseille) et plus particulièrement celle du Professeur Olivier Blin, chef de service de pharmacologie clinique et pharmacovigilance. Son équipe a demandé à ExactCure un modèle personnalisé de différentes molécules envisagées pour lutter contre le Covid-19. En moins d’une semaine, la health tech azuréenne a fourni au centre hospitalier marseillais une modélisation du paracétamol, de l’Hydroxychloroquine et du Lopinavir-Ritonavir qui est le traitement préconisé aux hôpitaux par les autorités de santé pour traiter le Covid-19.

MaPUI Labs - Cesson-Sevigné : solution de coopération numérique qui permet d'accompagner le développement de la pharmacie clinique en fédérant les professionnels de santé hospitaliers et de ville).

  • Jusqu'à fin juin, MaPUI Labs met gratuitement à disposition des pharmaciens hospitaliers la plateforme MaPUI.fr. L’objectif étant de remonter l’état des stocks de matériel médical et d’optimiser la gestion des ruptures d’approvisionnement.

Fizimed - Strasbourg : dispositif médical connecté aidant les femmes qui souffrent de fuites urinaires, après un accouchement, grâce à une sonde connectée à une application mobile).

  • Grâce à son réseau de professionnels, la startup a identifié deux partenaires en Chine en mesure d’envoyer du matériel médical en France (masques, gants, blouses, etc.). Une cagnotte Leetchi a ainsi été lancée pour aider les soignants du Grand-Est. Au total, 6 600€ ont été récoltés grâce à 129 participants. Fin Mars, ce sont ainsi 200 masques qui ont été distribués aux soignants, et 1700 masques sont encore en chemin.


2/ Initiatives pour mieux vivre son confinement

Happineo - Levallois-Perret : service de téléconsultation de psychologues.

  • Face à la situation, Happineo a mis en place un programme spécial Covid-19 à destination des entreprises dont les salariés sont confinés, angoissés sur leur avenir et/ou sur la maladie.

Kiplin - Nantes : plateforme ludique et connectée qui a pour vocation de réinventer l’Activité Physique Adaptée à destination de tous les publics.

  • Face au confinement Kiplin adapte ses parcours et encourage les personnes à faire du sport chez eux à travers des aventures ludiques.

Medoucine - Faremoutiers : plateforme mettant en relation des thérapeutes en médecines douces avec le grand public.

  • En cette période de confinement, l’entreprise propose des séances à distance pour les pratiques qui le permettent (naturopathie, sophrologie, hypnose…) pour le grand public. Les séances sont offertes pour les soignants et le personnel hospitalier. La plateforme propose aussi des lives quotidiens à 14h pour mieux gérer son confinement. Au programme : exercices de relaxation, respiration guidée, yoga…


3/ Initiatives pour venir en aide aux personnes fragiles durant le confinement

ExoStim - Meyreuil : application mobile normalisée qui permet, via des jeux d'évaluation, de définir le profil cognitif de l’utilisateur.

  • Des séances gratuites de stimulation cognitive en groupe sont proposées aux résidents d’EHPAD et aux personnes à domicile.

Mon Emile - Marseille : service d'accompagnement personnalisé et local pour le bien-être des seniors.

  • Depuis le début de la crise épidémique, Mon Emile se mobilise bénévolement pour répondre à l’urgente nécessité de venir en aide aux personnes vulnérables. Livraison de courses, aide à la prise de médicaments, accompagnement dans l’utilisation des outils numériques, etc.

Origin’ailes - Paris : services d’accompagnement individualisés, à domicile, adaptés aux capacités et besoins des enfants et jeunes adultes autistes.

  • L’entreprise a lancé les « Cafécoute Autisme » pour permettre aux familles de parler, de partager et de trouver des conseils utiles. Tous les jours à partir du lundi 6 avril, en alternance le matin et l’après-midi, est proposée une séance d’une heure par visio conférence et par groupe de 10 personnes maximum pour faciliter les échanges et les temps de parole. Ces rencontres sont co-animées par Laura Dia, psychologue et Marine Ysambert, Présidente d’Origin’ailes et éducatrice spécialisée.

Banlieues Santé - Bobigny : association à but non lucratif mettant en place des actions innovantes pour l’inclusion médicale et sociale de publics en situation de précarité.  

  • Face au coronavirus, l'association Banlieues Santé lance l'initiative #enmodeconfiné à travers deux actions :
    • Des vidéos de prévention traduites en plusieurs langues et dialectes par des professionnels car la barrière de la langue fragilise face à l’épidémie. En moins d’une semaine, avec l’aide de l'entreprise Contournement, l'association a développé une application, et a déjà aidé plus de 2000 personnes.
    • Des livraisons de repas aux personnes les plus vulnérables (personnes âgées notamment) qui sont en situation de précarité (quartiers populaires, foyers, etc.).


4/ Initiatives pour inciter le grand public à la prévention santé

My Sunny Care - Paris : borne pédagogique de protection solaire.

  • Dès mi-avril, des bornes de prévention rappelant les gestes barrières et distributrices de gel hydroalcoolique ont été installées au sein même des lieux accélérateurs de transmission tels que les magasins d'alimentation.

CIUS - Centre d’Innovation et d’Usage en Santé - Nice : association à but non lucratif, ayant pour vocation d’accompagner et d’accélérer l’innovation en faveur de la santé, de l’autonomie, du bien vieillir et du bien-être.

  • Le CIUS a mis en place des actions afin d'utiliser les compétences et organisations disponibles pour aider ceux qui en ont besoin sur le terrain en région SUD. Un lien d'inscription est en place pour être mis en relation si un professionnel de santé mobilisé sur le terrain a des besoins, ou si une entreprise ou un citoyen a besoin d’aide bénévole.  

Lire la suite...


Articles en relation