Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

« L’entrepreneur.e, moteur de la mobilité sociale ? »

Le 25 novembre, lors de la 12e Conférence Annuelle des Entrepreneurs, organisée par Citizen Entrepreneurs, 100 000 entrepreneurs et BNP Paribas, 450 acteurs du monde entrepreneurial français se sont retrouvés au Ministère de l’Economie et des Finances. Thème de l’évènement : « L’entrepreneur.e, moteur de la mobilité sociale ? ».


I - Florilège de verbatims d’intervenants, recueillis lors de cette journée d’échanges 

Philippe Hayat, Président Fondateur de 100 000 entrepreneurs et Associé Fondateur de Serena Capital : « si nous témoignons du bonheur d’entreprendre devant 70 000 jeunes par an dont 40% dans les quartiers défavorisés, si nous mettons tant d’effort à inviter les femmes à prendre leur part, si nous ouvrons nos interventions aux métiers de demain qu’ils et elles auront à embrasser, et si nous voulons faire dix fois plus dans les prochaines années, c’est pour encourager les nouvelles générations à se réaliser, à trouver leur chemin dans un monde complexe et tumultueux, à participer au roman national et contredire toute fatalité ».

Marie Claire Capobianco, Directrice Croissance & Entreprises et Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas : « L’entrepreneur.e, moteur de la mobilité sociale ? Oui, indéniablement, l’entrepreneur. e est un moteur important de la mobilité sociale ! Et il l’est aussi bien vis-à-vis de sa propre progression que de celle qu’il permet aux salariés de son entreprise. J’ai eu un plaisir à en débattre lors de cette conférence ».

Grégoire Sentilhes, Président de Citizen Entrepreneurs et du G20 des Jeunes Entrepreneurs pour la France et de NextStageAM : « les entrepreneurs sont les premiers créateurs d’emplois. Ils sont de véritables moteurs sociaux. Ils sont également la marque d’une société qui, lorsqu’elle donne sa chance à chacun de manière équitable, réussit ».

Antoine Sire, Directeur de l’Engagement d’entreprise de BNP Paribas, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas : « comment les compétences de l’entreprise peuvent-elles être étendues au service de la transition sociale, écologique pour nous assurer un avenir pacifique et meilleur ? »

Laurence Morvan, Chief Corporate Social Responsability Officer, Accenture : « face aux enjeux de la mobilité sociale, il y a une responsabilité partagée entre les pouvoirs publics, les entreprises et les employés ».

Bernard Sananès, Président Fondateur, Elabe, co-auteur avec l’Institut Montaigne du Baromètre territoires : La France en morceaux « Dans le baromètre des territoires 61% des sondés jugent que les entreprises ont le pouvoir de changer le monde dans lequel on vit ».

Daniel Hierso, Président, Outre-Mer Network : « Les entrepreneurs ultramarins arrivent à avoir un impact social, et c’est visible sur le terrain. On voit qu’on arrive à retisser le lien ».

Julie Davico-Pahin, co-Fondatrice, OMBREA : « quand on parle de l’innovation elle est trop souvent associée aux villes ; en apportant l’innovation dans l’agriculture, nous voulons l’associer aussi au monde rural ».

Alain Assouline, Fondateur, Webforce3 : « la mobilité sociale, c’est mettre en place des dispositifs pour accompagner certaines personnes à rattraper leur retard. Ici, le numérique est un vecteur ».

Mathieu Cornieti, Président, Impact Partenaire et Président de la Commission Impact Investing de France Invest : « la mobilité sociale est différente de l’ascenseur social. Ce qui dérange, c’est les inégalités sociales : les riches restent riches et les pauvres restent pauvres. Il y a une sorte d’injustice. Il faut faire en sorte que le destin ne soit pas tout tracé ».

 

II - Les 6 recommandations des jeunes entrepreneurs au Gouvernement pour transformer la France

Depuis la création du Sommet du G20 des Jeunes Entrepreneurs en 2010, la délégation française propose chaque année au Gouvernement des recommandations en faveur de la relance de la croissance, de l’innovation, de la création d’emplois et de la responsabilité croissante des entreprises dans la société.

Ce sont les deux sherpas de la délégation française, Areeba Rehman, Présidente-fondatrice de FretBay & Myboxman et Philippe Mouillard, Président-fondateur de Biotopia, qui ont remis ces recommandations à Thomas Courbe, Directeur Général des Entreprises (DGE).

Les 6 recommandations de la délégation française du G20 des Jeunes Entrepreneurs 2019 à Fukuoka à lire ICI.

Le suivi d’impact des recommandations des délégations depuis 2012 à lire ICI.

Les 6 recommandations de la délégation française aujourd'hui :

N°1 : inciter les entreprises à repenser leur place dans la société avec une gouvernance alliant éthique, équité et performance durable.

N°2 :
assurer une éducation entrepreneuriale de qualité permettant l’avènement d’une société plus inclusive et plus durable.

N°3 :
construire une Europe compétitive et influente qui protège ses actifs, ses compétences et son savoir-faire.

N°4 : investir dans les infrastructures et les services numériques pour un développement et une croissance partagée.

N°5 : améliorer l'accès au financement et aux capitaux.

N°6 : maintenir un ordre mondial multilatéral face aux tensions commerciales croissantes.

Lire la suite...


Articles en relation