Connexion
/ Inscription
Mon espace

La course de l'Europe vers la fibre optique

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

La Russie enregistre une hausse spectaculaire de 42% du nombre d'abonnés FTTH, alors que le taux de croissance moyen atteint 15% en Europe, avec la Lituanie et la Suède en tête.

Le déploiement de la technologie FTTH (Fibre to the Home) en Europe se poursuit à une cadence soutenue, mais l'écart entre les chefs de file et la queue de peloton se creuse. C'est ce qui ressort des derniers chiffres communiqués par le FTTH Council Europe lors d'une conférence de presse organisée aujourd'hui au parc des expositions ExCeL de Londres dans le cadre de la FTTH Conference 2013.

La Russie se profile incontestablement comme l'un des principaux leaders du marché de la fibre dans la région. Pour le second semestre 2012, 2,2 millions de nouveaux abonnés FTTH ont été enregistrés dans ce pays - soit plus que le nombre total de nouveaux abonnés dans les 27 Etats membres de l'UE au cours de la même période. Aujourd'hui, pas moins de 7,5 millions de foyers russes disposent d'une connexion fibre, ce qui signifie une augmentation de plus de 42% des abonnés FTTH en Russie.

Pour l'ensemble des 27 pays membres de l'UE, le nombre d'abonnés FTTH n'a cessé de croître à une cadence accélérée de 15% durant les six derniers mois de l'année 2012. Au cours de cette période, l'Europe a enregistré 820.000 abonnés de plus, portant à 6,24 millions le nombre total de foyers disposant d'une connexion fibre dans l'UE27. La Scandinavie, les pays baltes et les Pays-Bas s'adjugent 26% de ces nouveaux abonnés, les économies d'Europe orientale 33% et la France et le Portugal 30%.

Les cinq économies les plus "dynamiques" - celles qui ont non seulement enregistré une forte croissance du nombre d'abonnés l'an dernier, mais aussi où les nouveaux abonnés 2012 représentaient la plus forte proportion du nombre total d'abonnés fin 2012 - sont la Turquie, l'Ukraine, l'Espagne, la Bulgarie et la Russie. En Turquie, le nombre d'abonnés FTTH a plus que doublé l'an dernier. L'Espagne, nouveau venu dans le classement FTTH depuis juin 2012, a elle aussi confirmé son dynamisme.

En termes de taux de pénétration de la fibre jusqu'à l'abonné, c'est la Lituanie qui continue à occuper la première place sur le marché de la fibre, avec une couverture FTTH qui atteint déjà 100% et un pourcentage de foyers connectés à la fibre qui s'élève à 31%. La Suède, où 22,6% des foyers possèdent un abonnement FTTH, occupe la deuxième place du classement FTTH européen. Dans ce dernier, 10 nations affichent désormais un taux de pénétration FTTH supérieur à 10%, contre 7 en juin 2012. Dans l'ordre, le Top 10 se compose de la Lituanie, la Suède, la Bulgarie, la Lettonie, la Norvège, la Russie, la Slovaquie, la Slovénie, le Danemark et le Portugal.

"Les pays scandinaves et d'Europe orientale ont renforcé leur position de chefs de file du marché de la fibre, et l'écart entre précurseurs et retardataires se creuse de manière de plus en plus évidente," a déclaré Karin Ahl, President du FTTH Council Europe. "Ces leaders FTTH jouissent d'un avantage économique par rapport à des voisins moins bien connectés. Une bonne infrastructure de communication contribue à fidéliser les entreprises déjà installées et à en attirer de nouvelles. Les pays les plus avancés sur le plan de la fibre peuvent se lancer dans le déploiement de nouveaux services tels que les soins de santé à distance ou les technologies de réseau électrique intelligent (Smart Grids). En revanche, ceux qui reportent le déploiement du FTTH sont sur le point de perdre une immense opportunité de préparer leur avenir économique."

Parmi les principales économies occidentales, nombreuses sont celles qui peinent encore à déployer la fibre. L'Italie et l'Espagne restent au bas du classement FTTH et, une fois de plus, l'Allemagne et le Royaume-Uni ne sont pas parvenus à y faire leur entrée. Au Royaume-Uni, le nombre de foyers connectés à la fibre est inférieur à 0,1%.

Le FTTH MarketPanorama, mis à jour deux fois par an par IDATE pour le FTTH Council Europe, enregistre le nombre d'abonnés dans chaque pays du continent européen et les classe en fonction du pourcentage de foyers dotés d'une connexion fibre directe. Ce panorama couvre aussi bien la technologie FTTH (Fibre to the Home) que FTTB (Fibre to the Building), qui convient aux immeubles à logements multiples, dans lesquels le câblage existant peut servir à raccorder la fibre au client.

Pour être repris dans le classement FTTH, un pays doit compter au moins 1% de ménages ayant un abonnement FTTH et une population totale de plus de 200.000 foyers.

Plus d'informations sur : www.ftthcouncil.eu/ftth-conference/welcome/media-news. 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...