Connexion
/ Inscription
Mon espace
Culture & Société
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

L’EIT met l’accent sur les secteurs de la culture et de la création

Renforcement des secteurs européens de la culture et de la création annoncé lors de l’INNOVEIT, le forum annuel de l’Institut européen d’innovation
Les innovateurs s’allient aux entrepreneurs, aux investisseurs et aux responsables politiques dans le but de s’attaquer aux problèmes sociétaux et de créer des emplois en Europe.

Les plans visant à lancer la nouvelle communauté de la connaissance et de l’innovation pour les secteurs de la culture et de la création en Europe ont été présentés mardi à Budapest lors de l’Innoveit, le forum annuel sur l’innovation de l’Institut européen d’innovation et de technologie (EIT).

Cette mesure fait partie des plans de la Commission européenne relatifs au programme stratégique de l’EIT pour la période 2021-2027, qui inclut une augmentation budgétaire de 25% pour atteindre 3 Mds€.

En offrant de nouvelles possibilités aux 12,5 millions d’Européens actifs dans les secteurs de la culture et de la création de l’UE - soit 7,5% de l’ensemble des travailleurs au sein de l’économie de l’UE -, la nouvelle communauté de la connaissance et de l’innovation de l’EIT s’avérera d’une importance stratégique pour renforcer l’innovation dans ces secteurs.

Les 400 participants des secteurs de l’innovation, des entreprises, de la recherche et de l’éducation, ainsi que des décideurs politiques qui se réunissent à Budapest, débattront du rôle clé que joue l’EIT dans la stimulation de l’innovation partout en Europe et célébreront la remise des prix de l’EIT, présentant certaines des meilleures innovations européennes.

La conférence réunira :
Tibor Navracsics, commissaire européen pour l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport ; László Palkovics, ministre hongrois de l’innovation et de la technologie Sanja Damjanović, ministre monténégrine des sciences, ainsi que des entrepreneurs de premier plan, des innovateurs de pointe et des décideurs politiques, dont l’oratrice principale Michela Magas.

Tibor Navracsics a déclaré à cette occasion : « L’éducation et la créativité sont cruciales pour forger l’avenir d’une Europe solide, compétitive et cohésive. Je suis fier de l’aide que nous apporte l’EIT pour promouvoir à la fois le soutien aux innovateurs talentueux et la culture de l’esprit d’entrepreneur. Je suis convaincu que cette importance accordée aux personnes, à leurs aspirations et à leurs idées peut également nous permettre de faire aboutir la nouvelle communauté de la connaissance et de l’innovation que nous avons proposée dans les secteurs de la culture et de la création.»

Dirk Jan van den Berg, président du comité directeur de l’EIT, a ajouté: « L’EIT convertira les meilleures idées en nouveaux produits, services et emplois dans les secteurs de la culture et de la création. Grâce au réseau unique de la communauté de l’EIT et à son expérience dans la création et l’accélération d’entreprises, nos projets ont généré 1,5 milliard d’euros en investissements extérieurs. Récemment, notre première entreprise “licorne” a vu le jour: il s’agit de Northovolt, dont l’objectif consiste à fabriquer les batteries les plus écologiques du monde. Ce projet met en évidence l’énorme potentiel dont jouit l’EIT pour dynamiser les secteurs européens de la culture et de la création.»

L’oratrice principale Michela Magas, a déclaré : «Je suis ravie de prendre la parole à l’INNOVEIT en cette période décisive pour ce secteur. L’Europe a érigé, à raison, les secteurs de la culture et de l’innovation en moteur de l’innovation, et les innovateurs créatifs jouissent désormais d’excellentes possibilités de collaboration avec l’EIT afin de faire face aux principaux problèmes sociétaux, de contribuer à l’amélioration des compétences et de créer de nouveaux emplois. Les partenariats de l’EIT constituent un important moyen de combiner les compétences issues des secteurs de la culture et de la création avec les nouvelles technologies fondées sur les données provenant de secteurs de l’industrie, de sorte que chacun y gagne. Je me réjouis des perspectives qu’une nouvelle communauté de la connaissance et de l’innovation de l’EIT apportera aux secteurs de la culture et de la création et du fait qu’elle confirmera leur importance au centre de toute innovation.»

Le chiffre d’affaires total généré par le secteur des arts d’interprétation en Europe (compris la musique en direct) s’élève à un montant légèrement supérieur à 32 Mds€. Parmi les secteurs européens de la culture et de la création, ce secteur est celui qui emploie le plus de travailleurs, à savoir 1,25 million de personnes. Plus de trois quarts des travailleurs sont des créateurs et/ou artistes-interprètes.

L’entrepreneur dans le domaine des jeux vidéo, Yoan Fanise, cofondateur de DigixArt Videogames, conclut : « Les jeux vidéo, un jeu d’enfant? Rien n’est moins vrai ! J’ai travaillé sur certains des jeux vidéo les plus célèbres au monde et je peux vous dire qu’il faut des équipes d’une créativité inouïe pour concevoir, financer et commercialiser de tels jeux. Un réel talent du point de vue de la technique et des compétences est nécessaire à de nombreux niveaux. L’industrie des jeux vidéo connaît un succès intersectoriel; je suis donc ravi de voir que l’EIT prévoit de déployer son modèle d’innovation unique au sein des secteurs de la culture et de la création. L’Europe a besoin de ce soutien général ciblé.»

Le secteur audiovisuel et multimédia a connu un incroyable essor en Europe. Les activités liées au lancement de jeux informatiques ont enregistré une croissance moyenne équivalente de plus de 25% du point de vue de la valeur ajoutée brute totale entre 2008 et 2016.

Le poids économique du secteur de la culture et de la création est comparable à celui des secteurs des TIC, de l’hébergement et des services de restauration, qui génèrent plus de 4% du PIB de l’UE.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation