Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

La Fed réduit ses taux de 25 points de base

La Réserve fédérale américaine (Fed) a décidé de réduire les taux d'intérêt à court terme de 25 points de base (pb) pour la 1ère fois depuis plus d'une décennie, une mesure appelée "assurance" par les analystes, dans le but de maintenir la croissance économique américaine.


En réponse à cette décision largement répercutée par les marchés, Shamik Dhar, chef économiste chez BNY Mellon Investment Management, a déclaré :
« À notre avis, la Fed n'a pas baissé les taux parce que ses prévisions centrales pour l'économie s'étaient considérablement détériorées mais plutôt parce que les risques à la baisse augmentent et que l'inflation reste faible. En ce sens, elle est qualifiée de "souscription d'assurance".  C'est pourquoi nous pensons qu'il est peu probable que cette décision marque le début d'un important cycle d'assouplissement - à moins que l'un de ces risques à la baisse ne se concrétise au cours des prochains mois. »

Dans les semaines qui ont précédé la décision du 31 juillet, le marché avait déjà envisagé deux réductions pour 2019 et deux pour 2020.  Certains pensaient également que la réduction de juillet serait de 50 points de base, bien que le consensus se fasse autour des 25 points de base.

Selon Vincent Reinhart, Chef Economiste et Macro Stratégiste chez Mellon, une société du groupe BNY Mellon : « Les données reçues étaient pour la plupart favorables à cette faible évolution, car la Fed pourrait avoir du mal à justifier une baisse de plus de 25 points de base compte tenu des fortes hausses de l'emploi et des prix plus élevés que prévu ces derniers mois. Cependant, certains membres du Federal Open Market Committee (FOMC) étaient favorables à une réduction de 50 points de base. Cela soulève la question de savoir quand est-ce qu'une telle réduction aura lieu, si ce n'est maintenant ».

Pour le responsable Fixed Income de Newton, Paul Brain : « La vraie histoire viendra ensuite. Les marchés obligataires (ainsi qu'actions) ont fixé la limite supérieure de la cible des fonds fédéraux de 2,5 à 2,25, mais avec des rendements à 2 ans à 1,80%, de nouvelles baisses de taux sont à attendre.
Après l'annonce initiale d'une réduction de 25 points de base, l'attention se portera sur le ton dovish adopté par la Fed et sur ce qu'elle pourrait rechercher pour confirmer le besoin de nouvelles réductions de taux. Jusqu'à présent, l'attention se porte sur la faiblesse de l'économie mondiale et l'absence d'inflation (moins de 2%). Si l'histoire évolue vers un sujet d'intérêt national, tous les regards se tourneront vers le dollar et son comportement. »

 

 

Lire la suite...


Articles en relation