Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

L’intérêt des professionnels de la finance et de la blockchain pour les « security tokens »

Les professionnels des marchés, de la gestion d'actifs et de la blockchain ont été invités en février 2019 à répondre à un questionnaire ouvert au plus grand nombre, visant à mesurer leur l’intérêt pour les « security tokens » ou instruments financiers enregistrés sur une blockchain. Résultat : la majorité des professionnels ont clairement affirmé leur intérêt, soulignant les avantages spécifiques que les « security tokens » sont susceptibles de leur offrir.

L’Association Française de la Gestion Financière (AFG), l’Association française des marchés financiers (AMAFI), l’Association française des sociétés de placement immobilier (ASPIM) et la French Digital Asset Association (FD2A), publient  un rapport sur les « security tokens » ou « jetons financiers assimilables à des instruments financiers ».

Ce rapport synthétise les retours à un questionnaire que ces associations ont établi et diffusé en partenariat avec Gide 255, PwC, ConsenSys et Woorton. Son ambition : mieux mesurer l’appétence du marché pour ce type d’actifs numériques et d'évaluer les attentes des participants sur cette thématique.
En effet, plus de 10 ans après la création de la première blockchain (Bitcoin), le recours à ce type de protocole informatique continue de faire naître de nouvelles applications.

Le domaine bancaire et financier n’y fait pas exception, au contraire : parmi les cas d’usage, le recours à des « security tokens » est de plus en plus évoqué.
Les régulateurs prudentiels et des marchés financiers s’intéressent d'ailleurs de près à cette question. L’UE et certains de ses États membres semblent même vouloir se positionner sur ce terrain porteur et construire les bases juridiques nécessaires à son développement.

Il était donc essentiel d’interroger les parties prenantes du marché sur les « security tokens », les opportunités qu’ils offrent, ainsi que les limites à leur développement afin de participer activement à cette analyse et d'identifier les besoins exprimés par le marché.

Le rapport publié s'appuie sur un volume significatif de réponses obtenues au questionnaire diffusé (148 réponses). Elles sont issues d'acteurs spécialisés dans la blockchain, ou bien issus de secteurs multiples, dont le domaine bancaire et financier traditionnel. Elles confirment un intérêt pour développer des activités variées autour des jetons financiers, dont l'émission de titres et la fourniture de services. Ainsi, 96 répondants affirment leur intérêt pour les « security tokens ».

Au vu des réponses reçues, le recours aux « security tokens » fait encore face à différents enjeux. En particulier, des clarifications sur les exigences réglementaires et juridiques applicables et leurs mises en œuvre sont jugées nécessaires pour 82% des répondants à cette question. Les répondants confirment ainsi l'intuition à l'origine de cette initiative, et le besoin de poursuivre les travaux initiés récemment en la matière au niveau européen.

 

Lire la suite...


Articles en relation