Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Early Metrics accélère son développement en Europe

Suite à la première levée de fonds de 5 M€ clôturée en décembre dernier, l'agence de notation de startups innovantes, Early Metrics, structure sa présence sur le marché allemand. Elle entend notamment tirer profit du tissu économique dense que représente le Mittelstand, en s'appuyant sur les démarches d’innovation structurées des ETI. 

« En tant que première économie européenne*, l'Allemagne présente un fort potentiel commercial. La culture de la notation est aussi très ancrée dans les ETI et nous entendons transposer cette propension aux startups », souligne Antoine Baschiera, PDG et co-fondateur d’Early Metrics. 
* Royaume-Uni exclu 

Early Metrics a lancé son expansion sur le marché allemand il y a tout juste 1 an et a ouvert un nouveau bureau en plein cœur de la capitale, sur Friedrichstraße, en février 2019. Elle dispose désormais d'une demi-douzaine d’employés à Berlin, un effectif voué à tripler d'ici 2020. Après seulement une année d’activité dans la région, Early Metrics compte parmi ses clients de grands groupes tels que Siemens Mobility, E.On, Sennheiser ou Düsseldorf Airport.

Elle se donne pour objectif d'atteindre 100 clients en 3 ans. A ce jour, elle a noté 165 startups dans la région DACH et envisage de tripler ce chiffre d'ici 2020. En outre, sa présence en Allemagne lui permet de développer des relations commerciales avec les grands groupes et investisseurs des pays nordiques, tels que Handelsbanken en Suède.

12 500 ETI favorables à l'innovation
L’attractivité de l’Allemagne réside principalement dans la profondeur du marché en termes de présence de grands groupes mais également d’entreprises de taille moyenne. Avec 12 500 ETI en Allemagne, le Mittelstand constitue le moteur de l’économie. Il représente 35% du CA total en Allemagne et propose 60% de l’ensemble des emplois. Les ETI allemandes sont particulièrement ouvertes à l’innovation et une grande partie d’entre elles a déjà adopté la pratique de l'Open Innovation. Dans ce cadre, elles collaborent étroitement avec des startups ainsi qu’avec des pôles de compétitivité. Les ETI sont donc de plus en plus enclines à investir dans les startups et certaines disposent même d'incubateurs. D’où la pertinence d’un acteur tel qu’Early Metrics en support à la qualification de ces jeunes pousses.

Un écosystème diversifié et décentralisé
L’écosystème lié à l’innovation est très diversifié et décentralisé. En effet, l’activité économique allemande se distingue par sa multiplicité de "clusters". Les services financiers ont leur berceau à Francfort. Les grands du retail et les médias se trouvent à Hambourg. Les acteurs de l’assurance sont concentrés à Munich. On retrouve à l’ouest de l’Allemagne, les secteurs de la chimie, de l’énergie et l’industrie. Les secteurs les plus innovants sont à ce jour l’automobile (conduite autonome), le transport (électromobilité) et l’industrie (industrie 4.0).

Berlin, un hub de startups
Pourquoi Early Metrics a-t-elle choisi Berlin ? Alors que les acteurs traditionnels sont très régionalisés, les startups ne suivent pas la même logique. Elles se sont majoritairement installées dans la capitale où se concentrent également les fonds d’investissements. En effet, l’esprit vibrant et dynamique de la ville a attiré de nombreux entrepreneurs. Le coût de la vie et de l’immobilier, plus abordables qu’à Paris ou Londres, créent un terreau propice à l’installation des startups. De plus, Berlin étant une ville très cosmopolite, les startups peuvent attirer des talents d’horizons divers.

Enfin, une particularité importante de l’écosystème startup allemand est, à l’image de la France, qu’il est très peu internationalisé. Les jeunes pousses allemandes se concentrent en priorité sur leur développement local de par la structure fédérale du pays. Une présence régionale est indispensable, d’où la multiplication de leur présence dans les Länder.

 

Lire la suite...


Articles en relation