Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

D'ici 2021, au moins 50% du PIB mondial sera lié à des activités numériques

À l'heure du numérique, la réussite des entreprises est étroitement liée à l'adoption de 4 scénarios critiques de l'interconnexion

Les transformations numériques se succèdent au sein des entreprises de tous les secteurs et du monde entier. Dans le cadre de cette transition nécessaire, les individus, logiciels et machines créent, et consomment des données plus vite et depuis des points plus distribués que jamais. Les dissonances qui en résultent poussent ainsi les entreprises vers des interconnexions privées et directes afin de résoudre des problématiques d'intégration complexes.

Selon les enseignements de la 2ème édition de l'Indice mondial de l'interconnexion (ou " GXI ") (une étude de marché d'Equinix analysant l'échange de données dans le monde entier, l'interconnexion (ou le trafic direct et privé entre principaux partenaires commerciaux), devient le mode de fonctionnement par défaut des entreprises à l'heure du numérique. Ainsi, la bande passante d'interconnexion proposée à cette fin devrait dépasser les 8 200 térabits par seconde (Tbps) d'ici 2021, et représenter l'équivalent de 33 zettaoctets (zo) de données échangées par an - une croissance fulgurante par rapport aux projections de l'année dernière, et de 10 fois supérieure aux estimations relatives à la capacité de trafic Internet dédié. Ce qui représenterait un taux de croissance annuelle composée (TCAC) de 48%, soit près du double du TCAC du trafic IP mondial initialement prévu à 26%.


Parmi les tendances macroéconomiques, technologiques et réglementaires ayant stimulé la progression de l'interconnexion au cours des 12 derniers mois et amenées à influer sur sa future croissance :

- La transformation numérique des entreprises nécessite des interactions en temps réel entre employés, objets, sites, clouds et données afin de générer de la valeur. D'ici 2021, au moins 50% du PIB mondial sera lié à des activités numériques. En outre, cette croissance devrait être observable dans tous les secteurs basés sur des offres, des activités et relations s'appuyant sur ces technologies.
- Les risques de cybersécurité stimulent l'adoption de l'interconnexion. En effet, compte tenu des nombreuses menaces liées à la distribution des données sur une variété de points vulnérables, les sociétés se détournent de plus en plus de l'Internet public et s'orientent vers le trafic privé de données. Les failles massives de cybersécurité représentent l'un des risques les plus sérieux, et l'ampleur de la menace augmente de façon spectaculaire. D'ici  2021, leur coût total devrait atteindre 6 000 Mds$.
- Les écosystèmes des entreprises sont de plus en plus variés (au niveau des clients, partenaires et employés) et nécessitent des écosystèmes numériques et des capacités d'interconnexion à grande échelle. En 2021, les organisations s'appuyant sur un mélange d'intermédiaires hétérogènes devraient voir leur nombre doubler, tandis que leur engagement actif dans des industries différentes de leurs secteurs d'origine devrait pour sa part tripler.


Selon cette étude indépendante menée par Equinix, pour 85% des sondés en France, l'interconnexion accélérerait la transformation numérique et la connectivité instantanée et fiable à l'échelle globale permettrait de disposer de nouveaux leviers de croissance.
En effet, 3 premiers facteurs cités motiveraient les besoins d'interconnexion :
- la possibilité d'accéder à des réseaux professionnels à distance pour 59%
- l'utilisation croissante des technologies numériques pour 47%
- l'augmentation des risques de cyber-attaques pour 41%

Pour tirer toute la valeur des technologies numériques, les entreprises devront être capables de mener des interactions en temps réel en interconnectant plus stratégiquement leurs workflows entre leurs employés, objets, sites, clouds et données. La 2ème édition du GXI identifie également 4 cas d'usage clés de l'interconnexion, ainsi qu'un modèle de maturité des processus informatiques. Appliqués ensemble, ces cas d'usage permettent de créer une infrastructure prête pour le numérique à destination des entreprises contemporaines :

- L'optimisation du réseau, afin de réduire la distance entre les utilisateurs et les applications de services.

- Le multicloud hybride, afin de connecter et de segmenter le trafic entre plusieurs clouds et une infrastructure privée.

- La sécurité distribuée, afin de déployer et d'interconnecter les contrôles de sécurité au niveau de points d'engagement numérique.

- Les données distribuées, afin de déployer et d'interconnecter l'analyse de données à proximité des utilisateurs.


Le GXI fournit de nombreux renseignements sur l'accélération de la croissance de la bande passante d'interconnexion dans différentes régions du monde entier.
- Aux États-Unis, marché d'adoption précoce du numérique et terre d'accueil du plus grand nombre de multinationales, le taux de croissance annuelle composée de la bande passante d'interconnexion devrait être de 45% (et représenter ainsi plus de 40% du total mondial).
- En Europe, le développement du cadre réglementaire relatif à la conformité des données sert de moteur de croissance de la bande passante d'interconnexion dans la région. Celle-ci devrait être de 48% par an, et représenter 23% du total mondial. 
- L'Asie-Pacifique, théâtre d'une urbanisation rapide, et terre d'activité des plus grands fournisseurs de services de contenu numérique, devrait enregistrer une croissance annuelle de 51% de sa bande passante d'interconnexion, pour dépasser les 27% du total mondial.
- L'Amérique latine, grâce à l'émergence de nouvelles dynamiques de marché et la place croissante du numérique dans l'entreprise, devrait enregistrer une croissance annuelle de sa bande passante d'interconnexion de 59%, soit plus de 9% du total mondial.

Le GXI fournit également des prévisions sur la croissance de la bande passante d'interconnexion par catégorie de partenaires : Ainsi, l'interconnexion entre entreprises et fournisseurs de services cloud et informatiques devrait progresser de 98 % par an jusqu'à 2021, ce qui permettra de soutenir les entreprises déployant de nouveaux services numériques et migrant leurs charges de travail existantes vers des plateformes cloud tierces. 

Toujours, selon cette étude, les structures françaises estiment être impactées en premier par des problématiques liées à la sécurité (55%), en 2ème et 3ème position arrivent la souveraineté ainsi que les volumes des données (41%). Leurs priorités se placent essentiellement dans la mise en conformité au niveau des régulations (54%), l'amélioration de la cyber-sécurité (53%) et l'optimisation de la performance en réduisant, voire en éliminant les temps de latence (39%).

Par ailleurs, les conclusions de l'enquête mettent en lumière le fait que 25% des entreprises estiment que le nombre de fonctionnalités hébergées dans le Cloud vont augmenter considérablement et pour 31% d'entre elles la proximité des fournisseurs de service Cloud est un facteur décisif dans le choix d'un datacenter.


Le Global Interconnection Index est un rapport annuel publié par Equinix. Cet indice mondial de l'interconnexion fournit des renseignements permettant aux entreprises de prendre l'ascendant sur la concurrence grâce au numérique, en suivant, mesurant et prévoyant la croissance de la bande passante d'interconnexion (la capacité totale allouée au trafic de données privé et direct avec divers partenaires et fournisseurs depuis des points d'échange distribués)..

Equinix, connecte les entreprises leaders du monde entier à leurs clients, employés et partenaires au sein des datacentres les plus interconnectés qui soient. Présent sur 52 marchés dans le monde entier, Equinix est la plateforme où se réunissent les entreprises afin de découvrir de nouvelles opportunités et d'accélérer la mise en œuvre de leurs stratégies commerciales, informatiques et vis-à-vis du cloud.
https://www.equinix.com


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

 

Lire la suite...


Articles en relation