Connexion
/ Inscription
Mon espace

Édition 2018 du Baromètre national des honoraires d'agences immobilières

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNÉS

Combien coûte la vente d'un appartement ? Des écarts de 3 à 11% du prix de vente selon l'agence


En matière d'investissement immobilier, les frais de transaction peuvent vite plomber la rentabilité attendue par les propriétaires. Nombre d'entre eux les oublient dans leurs calculs.

Premier gestionnaire locatif en ligne, Homepilot a mené une étude sur les grandes villes françaises pour savoir à combien s'élèvent ces frais de transaction.


I - Dans quelle ville les agences immobilières sont-elles les plus chères ?

Selon l'étude Homepilot, les honoraires de vente d'un appartement valorisé à 450 000€ s'élèvent en France en moyenne à 24 320€, soit 5,4% du prix de vente.

Le podium des villes les plus chères est composé de Nice, Paris et Bordeaux. A Nice la vente d'un appartement de 450 000€ coûtera en moyenne 25 960€ (soit 5,8% du prix de vente), alors qu'à Paris la vente coûtera 24 994€ (5,5%), et à Bordeaux 24 416€ (5,4%). 

L'écart entre la ville la plus chère et la ville la moins chère est de 19%. Les villes les moins chères : Aix-en-Provence (22 585€, soit 5,0% du prix) et Lyon avec un prix moyen de 21 767€ (4,8%). 

Les honoraires moyens cachent des différences d'honoraires époustouflantes au sein des villes. Au sein d'une même ville les honoraires d'agence peuvent varier du simple au double, à services équivalents. Par exemple, à Paris les honoraires varient de 167% entre l'agence la plus économique et l'agence la plus onéreuse ! 
« Les différences d'honoraires d'une agence à l'autre sont énormes pour des prestations similaires. Un propriétaire a tout intérêt à consulter différentes agences et à comparer les offres en détail » explique Laurent Kretz, co-fondateur de Homepilot

II - Tarifs des agences immobilières à Paris

Dans la capitale le prix moyen s'établit à 24 994€, soit 5,5% du prix. L'étude montre que les disparités d'honoraires entre les arrondissements parisiens restent cependant faibles. L'arrondissement avec les coûts les moins élevés est le 11ème, avec un coût moyen de 22 980€. L'arrondissement avec les coûts les plus élevés est le 3ème, avec un coût moyen de 27 188€.
Au sein d'un même arrondissement et d'un même quartier, on observe d'importants écarts entre les agences : dans le 4ème arrondissement, la différence de coût entre l'agence la moins chère et la plus chère atteint 22 500€, soit 5% du prix du bien.


III - Agences en réseau, agences indépendantes ou réseau de mandataire ?

La différence entre la moyenne nationale pour les honoraires d'agences en réseau et indépendantes est minime : 24 226€ (5,4% du prix du bien) contre 24 314€ (5,4%). En revanche, les réseaux de mandataires sont moins chers : en moyenne 23 567€, soit 5,2% du prix du bien.

Les différences de prix d'un réseau d'agences à l'autre peuvent être importantes. Les premiers prix sont de 20 250€ (4,5% du prix) et s'envolent jusqu'à 29 250€ (6,5%) pour le réseau d'agences le plus cher. De plus, un propriétaire qui visitera deux agences d'un même réseau sera souvent confronté à des tarifs différents. En effet, à Paris nous constatons au sein d'un même réseau d'agences une différence de prix allant jusqu'à 13 500€, soit 3% du prix de l'appartement.

« Il est difficile de comprendre ce qui justifie des différences de prix importantes au sein d'un même réseau d'agences et dans une même ville. Cela contribue au sentiment de nombreux propriétaires de se faire avoir », selon Laurent Kretz.

 
IV - Manque de transparence

43% des agences immobilières étudiées n'affichent pas clairement leurs honoraires sur leur site internet et ne respectent pas la législation en vigueur. En effet, l'arrêté du 10 janvier 2017 relatif à l'information des consommateurs par les professionnels intervenant dans une transaction immobilière indique que les honoraires doivent être accessibles de manière explicite en 2 clics maximum.

La palme du moins bon élève revient à Paris : ce sont 51% des agences qui n'affichent pas leurs honoraires. Le meilleur élève est Marseille avec 30% “seulement” qui ne respectent pas cette obligation. Les agences indépendantes s'avèrent être les moins transparentes avec 48% des indépendants qui n'affichent pas leurs barèmes, contre 25% pour les réseaux d'agences !
« Malgré l'obligation des agences immobilières d'afficher leurs tarifs depuis le 1er avril 2017, nous avons remarqué que de nombreuses agences parisiennes ne respectent pas la législation en vigueur et n'affichent pas leurs honoraires sur le site internet », commente Gilles Bourcy, co-fondateur de Homepilot.

83% des agences privilégient les honoraires sous forme de barème, avec un taux dégressif par rapport au prix de vente. Seuls 17% d'entre elles adoptent un taux d'honoraire fixe et invariable, quel que soit le prix du bien.


Homepilot : Lancée en 2017 par Gilles Bourcy et Laurent Kretz, Homepilot est le premier gestionnaire immobilier en ligne. La startup accompagne les propriétaires de la mise en location à la gestion locative du bien. Basée sur l'automatisation et le machine learning, la technologie de Homepilot permet de réduire significativement les durées de mise en location et les délais d'intervention en cas de sinistres. Simple, transparente et 100% digitale, la plateforme Homepilot assure un service réactif et garantit au propriétaire une location rapide. 
www.homepilot.fr

 

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 




Lire la suite...


Articles en relation

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
L’indice des prix le plus à jour du marché

PAP, défenseur historique des transactions immobilières de particulier à particulier, publie un nouvel indice des prix immobiliers par ville, issu des données des compromis de vente des particuliers. Pourquoi prendre le compromis de vente, alors qu'on sait que certains compromis n'aboutissent pas parce que l'acquéreur n'a par exemple pas pu obtenir son crédit ? Parce que le montant du compromis indique à combien l'acquéreur était prêt à acheter, et c'est bien ça qui définit le prix du marché....

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
Création du fonds d'investissement ICAWOOD

Lancé par ICAMAP et Ivanhoé Cambridge, ce fonds géré par ICAMAP, a pour objectif de développer des bureaux de nouvelle génération à faible émission de carbone dans la Métropole du Grand Paris. ICAWOOD dispose de 750 M€ de fonds propres, pour une capacité globale d'investissement de 1,6 Md€, permettant la réalisation de 200 000 à 300 000 m² de bureaux ayant une faible empreinte carbone, d'ici à 2028. Il mettra en œuvre les technologies constructives développées par WO2(filiale du groupe Woodeum)...

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
Immobilier : Et pourquoi pas un plan d'épargne salarial urbain ?

« Monsieur Macron, Monsieur Le Maire, il faut créer un PLAN D'EPARGNE - salarial - URBAIN »,  Joachim Azan, Fondateur de Novaxia.  Il faut redonner du sens à l'investissement. Voilà mon message.  Alors, oui, c'est vrai, les défis environnementaux et sociaux auxquels nous devons faire face dans les prochaines décennies sont nombreux : changement climatique, transition énergétique, accroissement des inégalités, épuisement des ressources ou encore transformation des villes. De nombreuses...

BB - Acteurs du secteur immobilier
ABONNES
Mata Capital dépasse 500 M€ d’actifs sous gestion…

… tout en restant très sélectif sur ses investissements Acteur indépendant de la gestion de fonds d'investissement en immobilier sur les stratégies core+ et valeur-ajoutée/opportuniste, Mata Capital fait part d'un bilan positif pour l'année 2018, au cours de laquelle la société a dépassé le seuil de 500 M€ d'actifs sous gestion. La forte sélectivité des opportunités d'investissement restera primordiale en 2019 pour investir exclusivement sur des projets présentant un fort potentiel...