Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les dons de jours de repos désormais possibles pour les salariés aidants familiaux

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Les explications du groupe de travail social du Cabinet Walter France

Jusqu'à récemment, le don de jours de repos à un salarié était limité aux parents d'un enfant gravement malade dans les conditions suivantes :
- le salarié doit assumer la charge d'un enfant âgé de moins de 20 ans,
- l'enfant doit être atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident grave, qui rend indispensable une présence soutenue et des soins contraignants.


Ce don de jours de repos est désormais étendu aux aidants familiaux

La loi du 13 février 2018 donne aujourd'hui la possibilité aux salariés de faire don de congés non pris en faveur de collègues "aidants" qui s'occupent d'un proche en perte d'autonomie ou présentant un handicap (nouvel article L.3142-25-1 du Code du travail).
Dans la même logique que la loi existante pour enfant malade, un salarié peut renoncer anonymement et sans contrepartie à tout ou partie de ses jours de repos non pris (uniquement ceux excédant les 24 jours ouvrables) au bénéfice d'un autre salarié de l'entreprise qui assume la charge d'une personne atteinte d'une perte d'autonomie « d'une particulière gravité » ou présentant un handicap.

En effet, peut bénéficier de ces jours tout salarié de l'entreprise qui vient en aide à une personne atteinte d'une perte d'autonomie d'une particulière gravité ou présentant un handicap lorsque cette personne est, pour cet autre salarié :

-  Son conjoint
-  Son concubin
-  Son partenaire lié par un pacte civil de solidarité
-  Un ascendant
-  Un descendant
-  Un enfant dont il assume la charge
-  Un collatéral jusqu'au quatrième degré (c'est-à-dire qui est apparenté hors de la ligne de parenté directe : les frères et sueurs, les oncles et tantes et leurs descendants, cousins et cousines)
-  Un ascendant, un descendant ou un collatéral jusqu'au quatrième degré de son conjoint, concubin ou partenaire lié par un pacte civil de solidarité
-  Une personne âgée ou handicapée avec laquelle il réside ou avec laquelle il entretient des liens étroits et stables, à qui il vient en aide de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, pour accomplir tout ou partie des actes ou des activités de la vie quotidienne.


La rémunération du salarié a
idant sera ainsi maintenue pendant sa période d'absence. Cette période d'absence sera assimilée à une période de travail effectif pour la détermination des droits que le salarié tient de son ancienneté.

En savoir plus : http://www.walterfrance-allinial.com/fr


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
GANDEE, première cagnotte en ligne, entièrement dédiée aux dons associatifs

Grâce à Gandee, chaque événement de la vie d'un particulier (Noël, anniversaire, naissance, mariage…) ou d'une d'entreprise (cadeaux de fin d'année, team building, challenge sportif, RSE…) devient une occasion d'être généreux Le manque de temps et d'informations freine souvent les intentions caritatives : comment donner, comment choisir une association parmi des milliers ? Où va l'argent et à quoi sert-il ? Gandee offre une solution simple et unique de soutenir directement des associations...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...