Connexion
/ Inscription
Mon espace

La gestion des données, une opportunité dans un contexte de fortes contraintes réglementaires

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

SimCorp, fournisseur leader de solutions et de savoir-faire spécialisés pour le secteur financier, a interviewé Benita M. Warmbold, Vice-Président Senior et Directrice générale de CCP Investment Board, une société de gestion canadienne qui gèrent plus de 170 Mds$ : pour Benita Warmbold, les enjeux réglementaires et leurs nouvelles contraintes sur le data management sont considérés comme des catalyseurs de croissance et non comme des obstacles chez CCP Investment Board.

Alors que le fonds a des objectifs de croissance et d’investissement long terme, la gestion du risque est d’autant plus cruciale – et pas seulement le risque dans la gestion des portefeuilles mais aussi les risques opérationnel, de réputation… « Dans les années à venir, la croissance favorisera seulement les sociétés de gestion à même de gérer leurs risques de manière pro-active », explique Benita Warmbold. Or, dans une société de gestion, les données constituent une ressource cruciale et vitale. C’est sur la base de ces données et leur présumée valeur de référence que se prennent les décisions stratégiques. Il s’agit alors de les gérer de manière à ce qu’elles participent à la réalisation des objectifs principaux.

Dans un contexte de réglementations stabilisées, la gestion de données est déjà complexe :

- La donnée est précieuse, rare et coûte très cher. Benita Warmbold souligne que dans bon nombre de sociétés de gestion, la même donnée peut être achetée plusieurs fois par des services différents. Un manque à gagner conséquent…

- La donnée est cruciale dans la décision d’investissement qui implique le front, le middle et le back office. Il faut donc que l’ensemble des services possède la même donnée au même moment pour évaluer de manière précise le potentiel d’un investissement et son risque. Or, dans une organisation du système d’information en silos, le rapprochement, la réconciliation des données, peut demander beaucoup d’efforts et de temps.

- De nouveaux produits sont perpétuellement inventés et mis sur le marché, générant des masses de nouvelles données qu’il faut rapidement intégrer dans les plateformes de gestion.

Pour Benita Warmbold, un système d’information intégré prémunit l’ensemble de l’organisation contre ces trois difficultés. Elle permet, en outre, de transformer les difficultés de mise en œuvre d’une réglementation en opportunité business.

Benita Warmbold illustre son propos avec EMIR, réglementation qui devrait être mise en œuvre au cours de 2013. EMIR, qui vise à rendre transparentes les opérations menées de gré-à-gré, s’appuie sur une meilleure lisibilité et un enregistrement global des données. Ainsi, la création du LEI (Legal Entity Identifier) permettra de donner le même nom aux mêmes produits dans toutes les sociétés de gestion. Cette évolution constitue un challenge important dans certaines entreprises car elles devront renommer l’ensemble de leurs lignes d’investissement parfois même plusieurs fois car en interne la même ligne peut être nommée de façons différentes selon les services.

« Avoir un identifiant unique, nous permettra de connaître notre exposition complète au travers de toutes nos classes d’actifs afin d’arbitrer au mieux nos investissements dans des portefeuilles spécifiques, des secteurs, des zones géographiques et des produits types », conclut Benita Warmbold.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
« GO ! Épargne entreprise », une offre d'épargne salariale pour les PME et les ETI

Lancée par le Groupe Henner, Cedrus Partners et Sanso IS, en partenariat avec l'assureur AXA, cette nouvelle offre se distingue par sa transparence et sa simplicité d'utilisation. Elle englobe 3 solutions d'investissement intégrant une composante liée au développement durable. Sans droits d'entrée ni frais de tenue de compte pour les salariés concernés, ce nouveau dispositif d'épargne salariale a pour vocation d'être clé en main pour les entreprises. Voté en première lecture à l'Assemblée en...