Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le logement en Guyane dans un contexte de sortie de crise

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Entretien avec Patrice Azria, Président du Groupe Océanic*

Le groupe Océanic se présente comme le leader de la promotion privée en Guyane. Quelles sont les raisons qui vous ont incité à vous implanter sur ce territoire ?

Il y a une vingtaine d’années, Bernard Lama, le célèbre gardien de football originaire de Remire-Montjoly, m’a fait découvrir le marché local. En Guyane, j’ai découvert une région avec un très important besoin de logement, mais un déficit d’offre criant. En tant que conseiller en gestion patrimoniale, je commercialisais déjà de l’immobilier d’investissement. Aussi, j’ai décidé de démarrer une première opération sur fonds propres dès le début des années 2000.


Pouvez-vous nous éclairer sur les particularités, notamment démographiques, propres à la Guyane et susceptibles d’impacter le secteur du logement ?

Les besoins sont estimés à environ 4 500 logements par an, dont la moitié de logements sociaux. En 50 ans, la population en Guyane a pratiquement été multipliée par sept, passant de 33 000 habitants au début des années 60 à 239 000 aujourd’hui. La situation est problématique car on attend encore un doublement de la population, qui devrait atteindre 574 000 habitants d’ici 2040. Il en résulte des constructions sans autorisation et par conséquent 24 000 habitants qui vivent dans des conditions d’insalubrité.

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 


Suite à la récente crise que vient de traverser le département, quels sont selon vous les principaux enjeux en termes de logement ?

Avec 3200 logements sociaux autorisés entre 2009 et 2012 et 6350 logements pour l’ensemble du parc privé, l’effort de construction est déjà important mais insuffisant. La construction de logements privés progresse, puisqu’entre 2001 et 2004 le chiffre n’était que de 3 100. L’effort de construction en Guyane devrait d’abord atteindre 4400 logements par an, puis 5200 d’ici 2040.


La Guyane met en oeuvre un Schéma d’Aménagement Régional (SAR) pour relever ces défis. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce programme ?

Adopté en 2015, le SAR porte des choix forts en termes d’aménagement, d’équipements et de mise en valeur du territoire de la Guyane à horizon 2030. Le logement fait partie intégrante des objectifs du SAR, visant une mise à niveau de la Guyane dans les domaines suivants : le logement, l’énergie, l’accès à l’eau potable, l’éducation, la santé, le désenclavement… Il s’agit avant tout de répondre aux besoins en logement en accélérant la production et en proposant une offre adaptée au regard des enjeux et problématiques actuels.


Quels sont vos projets en cours en Guyane ?

Aujourd'hui notre offre inclut un programme sur les hauteurs de Remire-Montjoly, commune limitrophe chic de Cayenne. Il est composé de petites résidences dont certaines avec piscine et de villas. L'ensemble de ce programme bénéfice d'un cadre de vie exceptionnel, entre ville, mer et nature, en étant à la fois très proche de Cayenne. Ce programme est éligible aux dispositifs Pinel Outre-Mer et Girardin Entreprise.

 
*Le Groupe Océanic, basé en Bretagne, à Neuilly-sur-Seine et en Guyane, est spécialisé dans les secteurs de l’immobilier, de l’investissement locatif et de la gestion patrimoniale. Les conseillers du Groupe accompagnent les particuliers et les entreprises dans leurs projets d’investissement depuis 1993.
http://www.groupeoceanic.fr/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Loi Denormandie : jusqu' à 90% des annonces éligibles dans les villes concernées

Afin d'augmenter l'offre des logements dans les villes moyennes, le ministre en charge du Logement, Julien Denormandie, met en place un nouveau dispositif fiscal. Objectif principal de cette loi : inciter les investisseurs immobiliers à rénover des logements anciens dans les centres villes où les habitations sont vides (vacants) ou en mauvais état, avant de les mettre en location. Le nombre de logements éligibles au dispositif est énorme : au total, sur les 222 villes moyennes concernées par le...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...