Connexion
/ Inscription
Mon espace
ABONNÉS

Où sont donc les tendances technologiques dans lesquelles on devrait investir aujourd’hui…

… au motif que ce sont celles qui forgeront notre avenir ?

Billet mensuel du Docteur Leber, fondateur d’ACATIS, société de gestion indépendante allemande

Notre visite annuelle à Omaha pour l’assemblée générale de Berkshire Hathaway a clairement démontré l’influence des technologies modernes sur une société traditionnelle comme celle-ci. Les participants étaient moins nombreux que les années précédentes en raison de la diffusion en direct de l’événement. Les prix des voitures de location avaient baissé car beaucoup de visiteurs avaient fait appel à un prestataire Uber. Les prix des hôtels étaient sous pression car les participants avaient loué des AirBnB.
Warren Buffett a évoqué les 5 plus grands groupes technologiques américains et le fait qu’il ait eu très tôt une bonne opinion de 3 d’entre eux : Microsoft, Amazon, Google. Et pourtant il n’est rentré dans le capital d’aucun.

Ainsi, et pour la première fois, Warren Buffett et Charlie Munger ont reconnu avoir péché par omission (error of omission) pour n’être pas entrés depuis déjà de nombreuses années dans le capital de ces sociétés. Les paroles franches que l’on entend à Omaha font toujours du bien et nous poussent à réfléchir sur les opportunités d’investissement : quelles sont celles qui s’offrent manifestement à nous ? Nous avons fait le plein de nos batteries value.

Où sont donc les tendances technologiques dans lesquelles on devrait investir aujourd’hui au motif que ce sont celles qui forgeront notre avenir ? Quelles tendances sont si évidentes que l’on pourra dire dans 10 ans : « C’était pourtant évident - il aurait fallu y investir » ?… (toute suggestion est bienvenue !)

Technologie des batteries

Lorsque l’on regarde les courbes de coûts et d’investissement du secteur des batteries, il paraît inévitable que plusieurs giga-fabriques de batteries devront être construites dans les 5 prochaines années afin de comprimer fortement les coûts de production. Cela ouvrira la voie à des voitures électriques qui, comparées au moteur à combustion, seront moins chères, auront une plus large autonomie et nécessiteront moins de réparations. Il n’y aura plus aucune raison d’acheter une voiture essence ou diesel. La Chine va probablement mener la tendance en raison du degré de pollution élevé de l’air. Les dégressions de coûts en Chine rendront la vie très dure aux producteurs automobiles européens. Les bénéficiaires seront les producteurs de lithium, les fabricants de batteries et de nouveaux producteurs automobiles encore inconnus. Le progrès technologique rend les véhicules plus rapidement obsolètes. La durée de détention se réduit et le recyclage gagne en importance. La technologie des batteries facilitera la production et le stockage décentralisés de l’électricité. Les énergies éolienne et solaire incertaines deviendront ainsi plus utiles.


Voitures autopilotées

La technologie nécessaire existe déjà. Elle n’est pas encore à maturité, n’est pas encore utilisable dans toute situation et n’est juridiquement pas encore légale. La pression économique fera en sorte que les camions seront les premiers véhicules autopilotés - un camion parcourant les routes américaines 24h sur 24 est plus rentable qu’un camion devant respecter les pauses du conducteur. Le nombre des accidents et réparations diminuera très fortement. Tous les composants électriques et électroniques d’une voiture gagnent en importance : capteurs, pilotage, traitement central des informations. Avec la transformation technologique, les voitures vieillissent plus vite.


Blockchain

La technique de comptabilité décentralisée de la Blockchain fera son entrée dans de nombreux domaines de notre vie. Outre la gestion des opérations de paiement et des transactions sur titres, les transports de containers et la distribution d’énergie sont également traités de manière décentralisée. Ceci permet de comprimer les frais d’administration et de réduire le nombre de postes de bureau.


Biotech  

Les progrès de la biotechnologie sont extrêmement rapides. Des processus d’homologation prudents freinent toutefois la mise en œuvre pratique. Il est probable que les immunothérapies pour le traitement du cancer deviendront le prochain grand domaine de la biotechnologie. Notre compréhension des processus biologiques dans le corps humain - au niveau des cellules et aussi du génome bactérien - reste encore totalement insuffisante si bien que les 50 prochaines années de recherche s’annoncent tout autant passionnantes.

http://www.acatis.de/ 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation