Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Financement des intiatives
ABONNÉS

[Tribune] Le crédit bancaire ne répond pas à tous les besoins de financement des PME

Le Conseil économique et social vient de rendre un avis pointant du doigt la difficulté pour les PME et TPE d'obtenir des banques des financements de leurs besoins immatériels. Un sujet d'autant plus crucial, précise le CESE, que les entreprises doivent investir pour faire face à la transformation numérique de leurs métiers.

Audrey Stewart, co-fondatrice et COO d’ORIGIN Investing*, plateforme de financement en dette privée, a identifié ce besoin auquel doivent justement répondre les acteurs des financements alternatifs.

« L’accès au crédit reste plus difficile pour les PME que ne le laissent entendre les statistiques officielles : beaucoup de dossiers de financement ne sont pas pris en compte par les banques, notamment lorsqu’il s’agit de financer l’immatériel.

Les banques affirment avec force leur soutien au financement des PME, il s’agit même de « leur priorité stratégique » précise la Fédération bancaire française (FBF) : ainsi, au 3ème trimestre 2016, les demandes de prêts ont été acceptées pour plus de 9 PME sur 10 pour les crédits d’investissement et pour 83% des PME concernant les crédits de trésorerie. 53% de l’ensemble des crédits bancaires distribués aux entreprises sont ainsi mobilisés pour 1,1 million de TPE/PME et ces crédits ont augmenté de 2,5% d’une année sur l’autre entre novembre 2015 et novembre 2016.

Pourtant, l’accès au crédit reste difficile pour beaucoup de PME. En effet, les chiffres de la FBF ne prennent en compte que l’issue des dossiers de demande de crédit traités par les banques. Or, beaucoup de demandes de prêts sont refusées en amont par les banquiers et ne font pas l’objet d’une demande formelle.

C’est le cas pour de nombreux cas particuliers qui ne sont pas traités par les banques : demande de prêt sur des montants élevés, financement de l’immatériel (recrutement, R&D, export etc.), prêts de longue durée (5 ans ou plus) etc.

En outre, les banques n’acceptent pas de remboursement in fine et exigent des garanties. Cela passe bien souvent par la caution personnelle du dirigeant de PME, qui met alors son patrimoine en jeu. Or, les entrepreneurs souhaitent dans leur majorité accéder à des financements sur des maturités plus longues avec un remboursement in fine. En effet, un remboursement amortissable oblige les entreprises à mobiliser de la trésorerie tous les mois, ce qui les limite dans leur capacité d’investissement. Une contrainte qui peut les mettre en péril dans leur phase de développement. Le remboursement in fine leur offre au contraire une respiration financière indispensable pour investir dans leur croissance.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Les prêteurs alternatifs complètent l’offre des établissements bancaires

Les PME doivent faire face à un certain nombre de dépenses (communication, marketing, recrutement etc.) dont le financement est aujourd’hui globalement délaissé par les établissements bancaires. Or, la banque reste trop souvent l’interlocuteur unique du dirigeant d’entreprise. Pour une TPE, le crowdlending peut désormais représenter une alternative au financement bancaire pour accéder aux marchés financiers : obligataires et/ou actions. Mais la PME n’a guère de solution alternative en cas de refus de prêt de son banquier.
Dans ce contexte, la vocation des prêteurs alternatifs est de fournir d’autres modes de financement à destination de ces PME. Ils ne sont pas en conflit avec les établissements bancaires qui répondent déjà à un grand nombre de besoins, tout en devant se conformer à de lourdes contraintes réglementaires. En revanche, ils peuvent répondre à cette demande croissante des PME en apportant une méthode et une souplesse particulièrement précieuses pour les entreprises en phase de développement. Si le potentiel de ce nouveau type de financement est considérable, mais encore peu développé en France, il ne demande qu’à croître. »


*
ORIGIN Investing, agréée Prestataire de Services d’Investissement (PSI), est la première plateforme de financement d’entreprises en placement privé. Son équipe est composée de gérants de crédit expérimentés et d’une équipe technique qui développe des outils technologiques puissants permettant une évaluation rigoureuse des entreprises et d’industrialiser ainsi le métier d’octroi de crédit aux PME.
https://www.origininvesting.com/


Lire la suite...


Articles en relation