Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pic de pollution à Paris... et dans les appartements ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Pic de pollution, arrivée de l'hiver et du froid... Le premier réflexe est de rester bien au chaud, enfermer à « se protéger » des agressions extérieures. Ce n'est pourtant pas la solution ! Difficile à croire, mais l'air qu'on respire au bureau et à la maison est 5 à 10 fois plus pollué que le nuage de pollution qui surplombe la Tour Eiffel !

Peut-on aérer lors de pic de pollution ? Quelles solutions pour assainir l'air de son logement ? 3 questions à Pierre Guitton*, expert en qualité de l'air.

Comment réagir en cas de pic de pollution ?
On entend beaucoup de choses : ne pas faire de sport à l'extérieur, éviter de sortir les enfants... On oublie souvent que rester cloîtrer à l'intérieur peut être pire ! L'air intérieur est souvent trop peu renouvelé, le CO2 et l'humidité s'y accumulent si on n'aère pas. Il est donc important de continuer d'aérer, par exemple en ouvrant les fenêtres deux fois par jour. En essayant d'éviter les périodes de la journée les plus polluées à l'extérieur. Il y a de très bonnes applications pour suivre la "météo" de la qualité de l'air, comme celles d'AirVisual et de Plume Labs. 

Pourquoi l'air intérieur est-il plus pollué ?
Les maisons, bureaux, appartements, voitures ne sont pas hermétiques à l'extérieur : on retrouve donc tous les polluants « extérieurs » issus de l'industrie, des gaz d'échappement, etc. À cela s'ajoute d'autres polluants : moisissures, acariens, des gaz chimiques issus des meubles, peintures, produits ménagers...

Quelles sont les solutions ?
Les chiffres sont clairs : on retrouve à l'intérieur environ 30% de la pollution extérieure. Le premier conseil est d'aérer régulièrement : 2 fois par jour, 20 minutes minimum ; même en hiver et en épisode de pollution ; de préférence le matin avant 9h et le soir après 20h, lorsque les polluants sont moins présents à l'extérieur. Ensuite, il faut limiter les risques de condensation dans le logement pour éviter les moisissures.
Enfin, un purificateur d'air adapté protège au quotidien et on remarque chez certains asthmatiques de véritables améliorations. Attention à ne pas choisir des systèmes trop « simples » qui ne font que filtrer l'air, sans réellement lutter contre les particules fines. Attention également aux ioniseurs qui rejettent souvent des gaz dangereux ! Il est indispensable de se renseigner sur l'innocuité et l'efficacité de ces appareils.

* Pierre Guitton, polytechnicien, a été chercheur puis chef de projet dans le domaine du conditionnement de l'air dans les bâtiments pendant quatre ans chez EDF, avant de s'orienter vers le Digital (Télécoms, Medias online, IoT). Manager dans un cabinet de conseil en stratégie et management, puis directeur de R&D dans deux PME technologiques françaises, la dernière une filiale du groupe Orange. En 2014, il développe TEQOYA, une solution d'ionisation qui purifie efficacement et sans danger l'air.

www.teqoya.com

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...