Connexion
/ Inscription
Mon espace

53% des consommateurs à travers le globe sont anxieux lorsque leur mobile n’est pas à portée de main

ABONNÉS

L'étude Nielsen met en lumière l'utilisation des mobiles dans le monde et la façon dont ils bouleversent la distribution, la banque et les loisirs.

Dans un monde de plus en plus connecté où les informations, la distribution, les services bancaires et les divertissements sont disponibles 24h/24 et 7 jours sur 7 à travers de nombreux appareils mobiles, la peur de manquer (FOMO en anglais : Fear Of Missing Out) est un phénomène légitime.
Selon le rapport de Nielsen sur Mobiles & Achats, Services bancaires et Paiement, 53% des consommateurs dans le monde déclarent se sentir anxieux quand leurs appareils mobiles ne sont pas à proximité. 56% ne peuvent pas imaginer la vie sans mobile, et 70% affirment que celui-ci améliore leur quotidien. Deux tiers des répondants conviennent que les interactions en face-à-face sont remplacées par des échanges électroniques mais cela n'est pas forcément un problème… car 47% déclarent  préférer envoyer des SMS à leur interlocuteur que discuter avec lui.

Alors que le mobile a transformé la manière dont nous communiquons et restons connectés aux autres, il a également révolutionné le monde du commerce et de la banque. Le mobile facilite en effet la vie financière des 2 milliards de consommateurs estimés "non bancarisés" à travers le globe. The Demand Institute, think tank exploité conjointement par Nielsen et The Conference Board, estime que le développement de l'accès aux paiements sans numéraire va favoriser 10 000 Mds$ additionnels pour les dépenses des consommateurs au cours de la prochaine décennie.

Autres conclusions de l'étude Nielsen sur Mobiles & Achats, Services bancaires et Paiement : À l'échelle mondiale,
- les appareils mobiles sont des compagnons commerciaux indispensables pour comparer les prix pour 53%
- rechercher des informations sur les produits pour 52%
- rechercher des coupons ou des offres promotionnelles pour 44%
- prendre de meilleures décisions d'achat pour 42%
- faire des achats en magasin plus rapides ou plus efficaces pour 41%
- effectuer des achats pour 38%

A travers le globe, 38% des répondants déclarent avoir acheté au moins un produit ou un service avec leur appareil mobile au cours des six derniers mois. Un score qui s'élève à 34% pour les applications mobiles. L'Asie-Pacifique a les taux les plus élevés d'achat sur mobiles : la moitié des consommateurs en Chine (50%), près de la moitié en Inde (49%), en Corée du Sud (47%) et au Vietnam (46%) disent avoir acheté un produit ou un service à l'aide de leur appareil mobile au cours des six derniers mois. En revanche, seulement un quart d'Américains (30%) et d'Européens (27%) déclarent utiliser leur appareil mobile pour effectuer des achats.
- À l'échelle mondiale, les activités bancaires mobiles telles que l'accès aux informations sur le compte (47%) et le paiement des factures (42%), sont plus fréquentes que le transfert d'argent entre comptes bancaires (36%). On trouve le plus d'adeptes des services bancaires sur mobiles en Chine, Afrique du Sud, Venezuela, Inde et Suède.
- Dans le monde, un peu plus du quart des répondants (27%) affirment qu'ils sont susceptibles de gérer leur compte bancaire exclusivement via une application mobile. Le recours exclusif aux téléphones mobiles pour effectuer ses opérations bancaires est plus fréquent dans les pays en voie de développement, où existent d'importantes populations non bancarisées ; les taux d'utilisation les plus élevés concernent l'Inde (46%), l'Indonésie (37%), le Mexique (34%) et la Turquie (34%).
- Seulement 28% des répondants mondiaux sont enclins à utiliser les paiements mobiles dans les bars, restaurants ou magasins, avec des taux plus élevés en Inde (46%) et en Chine (45%).
- Les jeunes générations Y montrent la voie et sont plus de deux fois plus (34%) que les baby-boomers (14%) et les seniors (6%) à prétendre qu'ils peuvent gérer leur compte entièrement à travers un mobile. 

Accéder au rapport complet :
http://www.nielsen.com/us/en/press-room/2016/keep-calm-and-reach-for-your-phone.html

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

  

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...