Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Tribune d’expert] Les déchets : source de l’énergie du futur

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Frédéric Flipo, Directeur Général Délégué d’Evergaz, acteur majeur de la méthanisation en France*.

En février 2016, Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, affirmait que la méthanisation était l’une des solutions les plus efficaces de la transition énergétique. Cependant, la France accuse un réel retard dans ce domaine par rapport à ses voisins européens. Fin 2013, la France produisait 465 ktep de biogaz contre 6717 en Allemagne, 1824 au Royaume-Uni et 1815 en Italie. Néanmoins, le rattrapage français est aujourd’hui en marche : le nombre de centrales biogaz en France a été multiplié par 7 en 5 ans pour atteindre 498 installations en 2015. Le CA de la filière biogaz représenterait 465 M€ en 2014. Des chiffres prometteurs, pour un marché en pleine croissance.

Comment expliquer cet essor sans précédent du marché du biogaz en France et pourquoi va-t-il s’accélérer dans les années à venir ?

La méthanisation désigne un processus naturel permettant de traiter et de valoriser les déchets organiques (déchets verts, biodéchets issus des collectivités ou des industriels, lisiers ou fumiers pour les agriculteurs…). Elle offre non seulement une solution de valorisation de déchets mais aussi une source d’énergie verte grâce au biogaz produit. Ce biogaz peut être valorisé de trois manières : en chaleur et en électricité, en biométhane injecté dans le réseau de transport ou de distribution de gaz naturel, ou en biocarburant permettant d’alimenter les véhicules roulant au gaz. En parallèle, le processus de méthanisation produit un résidu appelé digestat, utilisé comme fertilisant naturel sur les terrains agricoles. 

Les bénéfices de la méthanisation sont donc multiples. Elle constitue un complément de revenus pour les agriculteurs via la diversification de leur activité grâce à la vente de l’énergie produite. En plus de produire une énergie propre et verte, elle représente un débouché pour le traitement des lisiers et des fumiers, notamment pour les territoires en excédent d’azote tels que la Bretagne. L’accès à un fertilisant naturel, le digestat, permet aux agriculteurs de faire des économies sur leur budget engrais, pouvant aller jusqu’à 30% en un an. 

Si la méthanisation bénéficie aux agriculteurs, elle fédère aussi les intérêts divers des acteurs du territoire. Les collectivités et les industriels voient souvent dans les projets biogaz un débouché pour leurs déchets organiques, une source de chaleur verte et un levier de développement économique local et d’attractivité pour les territoires. 

Le retard de la France en matière de production de biogaz est « historique » et s’explique principalement par un volontarisme politique tardif en faveur de cette énergie issue de la biomasse. La loi fixant les tarifs d’électricité produite par méthanisation ne date que de 2006, et celle pour l’injection du biométhane dans le réseau de gaz de 2011. Il faut cependant noter que depuis lors, l’engagement politique en faveur du biogaz a été constant et que le gouvernement affiche aujourd’hui des objectifs ambitieux : le taux de croissance du marché de la valorisation biogaz est estimé à 15% par an pour tenir les objectifs du Grenelle et de l’ADEME 2020 et 2030

Ainsi, la croissance du marché du biogaz en France est désormais bel et bien engagée, et va s’amplifier dans les années à venir, notamment du fait des usages du biogaz. Tout comme les énergies renouvelables « classiques » - éolien, solaire…etc. -, la valorisation biogaz produit une électricité verte. C’est cependant la seule source possible de production de gaz vert. Une fois épuré et traité, le biométhane peut être injecté dans les réseaux de transport et de distribution de gaz et se substituer au gaz naturel fossile.

A l’heure où le gaz naturel prend une place grandissante dans le mix énergétique mondial, ses usages se développent : chauffage, production d’électricité ou carburant GNV qui produit 25% de CO2 en moins qu’un véhicule équivalent fonctionnant à l’essence, et 10% de moins qu’un véhicule équivalent fonctionnant au gazole. Si la demande en gaz augmente mais que les ressources sont limitées, le développement du gaz vert est bien indispensable pour assurer la pérennité de notre modèle énergétique.

Alors que les enjeux environnementaux de notre siècle sont aujourd’hui une priorité, la France rattrape son retard avec brio. Sa participation active à la dernière COP21 a révélé son engagement moteur dans la transition énergétique globale. Ces nombreux bénéfices ne sont plus à prouver mais bien à démultiplier. Le biogaz est l’énergie du 21ème siècle !

*Evergaz : Créée en 2008 sous le nom d’Holding Verte, Evergaz est un acteur majeur de la méthanisation en France, structuré autour de trois pôles d’expertise : bureau d’études pour les projets de méthanisation, le développement de projets, la détention et l’exploitation dans la durée d’unités de méthanisation territoriale.

http://www.evergaz.com/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...