Connexion
/ Inscription
Mon espace

LeBonBail dresse le panorama des spécificités du bail étudiant

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Alors que plus de 2 millions d’étudiants s’apprêtent à retrouver les bancs de l’école et se mettent pour la plupart en quête d’un studio ou d’un appartement à louer, LeBonBail, plateforme de référence pour les bailleurs et les locataires, fait un point sur les droits et les devoirs des propriétaires et des étudiants.

Particularités du bail étudiant
Un bail étudiant est un bail de résidence principale dont le locataire est obligatoirement étudiant, c’est-à-dire inscrit dans une filière d’enseignement supérieur. La loi du 6 juillet 1989, jumelée au décret ALUR du 29 mai 2015 sur le bail type, prévoit quelques caractéristiques propres à ce type de contrat :

- Une durée minimum de location réduite : la durée minimum du bail dans le cadre d’un bail meublé étudiant est réduite à 9 mois au lieu d’un an, correspondant ainsi au calendrier scolaire. Contrairement à un bail de location classique, le bail étudiant n’est pas reconductible tacitement.

- Une location meublée : la durée réduite du bail étudiant ne s’applique cependant qu’aux locations meublées. Il n’existe pas de durée réduite pour les étudiants lorsqu’il s’agit d’un bail de location vide ; autrement dit, pour bénéficier des avantages d’un bail étudiant, le bien loué doit obligatoirement être préalablement meublé par le propriétaire.

- Un préavis de courte durée : comme dans toute location principale meublée, le locataire d’un bail étudiant doit respecter une durée de préavis d’un mois pour un bail meublé étudiant. A noter que la durée du préavis est de trois mois pour le bailleur.

- Un dépôt de garantie plafonné : le montant maximal du dépôt de garantie a été fixé par la loi du 6 juillet 1989 et ne doit pas excéder deux mois de loyer dans le cas d’une location meublée. Cette somme maximale doit être respectée dans le bail meublé étudiant et être spécifiée dans le contrat.


Obligations du locataire étudiant

- Disposer d’une caution : dans le cadre d’une location à un étudiant ou un apprenti, le bailleur peut demander une caution locataire ou solidaire. Ainsi, dans la plupart des cas, le locataire étudiant devra d’acquitter de cette garantie.

- Avoir une assurance habitation : l’assurance habitation reste obligatoire pour un bail meublé étudiant comme pour tout bail de résidence principale. La spécificité du bail étudiant réside dans le fait que certaines compagnies d’assurance permettent aux parents d’étendre leur assurance habitation à la location étudiante de leur enfant. Dans ce cas, l’étudiant n’aura pas besoin de souscrire à un contrat d’assurance habitation distincte.

- S’acquitter de la taxe d’habitation : même si le bail est d’une durée de 9 mois, le locataire d’un bail étudiant est redevable de la taxe d’habitation s’il est le résident du bien loué au 1er janvier de l’année.

Plus d’informations https://www.lebonbail.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...