Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Opinion] L’Atout des entreprises familiales

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Clémence Bounaix, gérante du fonds Family Small Cap de KBL Richelieu Gestion, société du réseau KBL European Private Bankers. 

Qu'est-ce que Walmart, BMW et Maersk ont en commun (hormis le fait qu'elles font partie des plus grandes sociétés au monde) ? Ce sont toutes des entreprises familiales puisqu’un pourcentage important du capital est détenu, respectivement, par les familles Walton, Quandt et Moller.
En revanche, contrairement à ces trois multinationales, la plupart des entreprises dites familiales (que ce soit sur la base du pourcentage de capital détenu, de la représentation au Conseil d'administration ou de l'autorité de l'équipe dirigeante) sont de petites entreprises.

À un moment de leur existence, faute d’héritiers motivés pour poursuivre l’histoire familiale, il n’est pas rare qu’elles soient cédées à des investisseurs financiers ou qu’elles atterrissent dans le giron de grands groupes qui les convoitent pour leurs qualités intrinsèques.
Ainsi, à l'échelle mondiale, moins de 30% des entreprises familiales le sont encore après la 3ème génération. Au sein de l'indice S&P 500, moins d'un tiers des entreprises sont actuellement contrôlées par une famille.
Bien entendu, dans leur grande majorité, les entreprises familiales ne sont pas cotées en bourse. Parmi celles qui le sont, presque toutes ont une petite ou moyenne taille de capitalisation boursière.

Pour les investisseurs soucieux de cibler les entreprises familiales, cela soulève une double problématique : tout d'abord, les entreprises sous contrôle familial ne sont pas toujours identifiables puisqu’aucun indice ne les regroupe. Ensuite, la couverture des analystes concernant le segment global des petites et moyennes capitalisations est parfois partielle.

En conséquence, il est difficile de généraliser les performances des entreprises familiales, néanmoins, certaines caractéristiques sont communes aux PME familiales. En général, elles bénéficient d’une connaissance particulièrement solide de leurs marchés (qui est souvent un marché de spécialité, une « niche »), d'une volonté de réussite sans égale et d'une vision à long terme. On constate également que les entreprises familiales ont une approche plus disciplinée en matière d’allocation du capital, que leurs normes de gouvernance sont plus strictes, qu’elles sont plus réticentes à prendre des risques ce qui peut expliquer que leurs performances sont plus stables voire meilleures.

En outre, il est important de noter la convergence des objectifs et l’alignement des intérêts qui existent entre les actionnaires familiaux, souvent les dirigeants, et les actionnaires minoritaires d’entreprises familiales cotées. Toutes ces parties recherchent avant tout la performance sur le long terme.

Tous ces facteurs plaident en faveur de ce que les Anglo-Saxons appellent « the family business premium », autrement dit la prime des entreprises familiales par rapport aux entreprises lambda.

Comme indiqué précédemment, les entreprises familiales cotées sont pour la plupart des petites et moyennes capitalisations. C'est là-même que réside leur deuxième avantage concurrentiel : l'histoire montre que, sur le long terme, les titres de petites et moyennes capitalisations surperforment systématiquement les grandes capitalisations.

Aujourd'hui, les analystes tablent en majorité sur un léger repli du bénéfice par action (BPA) des grandes capitalisations en 2016. Durant la même période, le BPA des petites et moyennes capitalisations devrait enregistrer une croissance proche de deux chiffres, justifiant ainsi la prime payée pour ces actifs de qualité, d'autant que cette prime évolue à un niveau historiquement bas !

De plus, les PME familiales européennes présentent actuellement un attrait particulier, en partie parce que leur exposition géographique tend à être davantage domestique qu'internationale, avec une exposition plus importante au marché européen relativement plus stable que ceux émergents plus volatils (touchés depuis plusieurs années par l'effondrement des prix des matières premières et les sorties de capitaux).

Enfin, les PME familiales européennes ne sont pas forcément le meilleur investissement pour des spéculateurs en quête de profits rapides. Dans la mesure où l'attrait de ces sociétés réside dans leur profil de qualité garantissant une création de valeur pérenne, elles doivent plutôt être considérées comme des possibilités d'investissement à long terme.

Il est cohérent que ces perspectives soient envisagées avec un horizon long terme puisque ces entreprises se préoccupent généralement moins du trimestre en cours que du prochain quart de siècle, moment où la génération suivante prendra le relais.

http://www.kblrichelieu.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...