Connexion
/ Inscription
Mon espace

Analyse : la carte d'identité numérique, un outils d'identification identique à la carte d'identité classique ? Par Maître Antoine Chéron, avocat spécialisé en propriété intellectuelle et NTIC, fondateur du cabinet ACBM

ABONNÉS

La carte d’identité d’une personne physique ou d’une personne morale est un outil d’identification universel et nécessaire.

Toutefois, appliqué aux échanges en ligne, ce type de papier d’identité sur « support physique » est complètement inefficace. Or, au regard de l’accroissement des échanges et transactions en ligne, les pouvoirs publics se sont intéressés à l’établissement d’un procédé d’identification numérique qui permettrait de sécuriser ces transactions. 

Il s’agit en effet de s’adapter à la généralisation des échanges dématérialisés et de pallier les risques accrus de cybercriminalité, tels que les vols d’identité qui représentent aujourd’hui 54% des infractions sur internet.

Jusqu’à présent, seule la signature électronique était encadrée par un dispositif législatif, national et européen. Estimant ce cadre insuffisant, l’Union Européenne a adopté un règlement, relatif à l’identification électronique et aux services de confiance, afin de prévoir un cadre plus propice et plus sécurisé aux échanges électroniques. Ce règlement entrera en vigueur le 1er juillet 2016.

Les différents procédés d’identification prévus par le règlement

Alors, si le Règlement européen ne prévoit pas expressément une « carte d’identité numérique », il se réfère pourtant à la notion de « certificat numériques normés ». Or, l’idée est la même puisqu’il s’agit de créer une preuve de l’identité adaptée au format numérique. 

Afin de rendre ce procédé efficient, et de remplir l’objectif de sécurisation des transactions en ligne, il est prévu que ces certificats seront délivrés par des « Tiers de Confiance », agréés au niveau européen ou français. Il pourra par exemple, s’agir d’huissiers de justice, qui seront en charge d’accomplir les diligences nécessaires pour vérifier et assurer l’identité des personnes souhaitant obtenir un tel certificat.

Un tel procédé va plus loin que la simple signature électronique que nous connaissons, puisqu’il permettra par exemple, lors de l’envoi d’un mail, de vérifier de manière sécurisée les informations personnelles de l’expéditeur.
Un autre dispositif a été prévu pour la lutte contre la fraude à la carte professionnelle. En effet, on parle alors de code « 2D sécurisé », qui se présente en pratique, comme un flashcode, qui une fois « flashé », révèlera les informations ainsi scellées.

La recherche d’un juste équilibre entre sécurité et vie privée

Alors, si ces mesures sont les bienvenues au regard de l’accroissement d’échanges sur internet, de tout type (personnel, professionnel, payant, gratuit, etc.), il faut tout de même soulever le conflit entre cet objectif de cybersécurité et la préservation de la vie privée et des données personnelles.
En effet, il s’agit tout de même de collecter des informations personnelles sur chacun et de permettre leur identification. Si un tel système est déjà possible avec les procédures juridiques permettant d’obtenir l’identité d’une personne derrière son adresse IP, il semble que la généralisation d’une « carte d’identité numérique » inversera la dynamique actuelle qui existe sur internet et l’anonymat en ligne deviendra alors une exception.

En outre, le règlement européen prévoit que le traitement des données personnelles sera fait conformément à la directive européenne en vigueur dans ce domaine (Directive 95/46/CE).

Mais, sans plus de précision, c’est la notion de « juste équilibre », si omniprésente en droit de l’Union Européenne, qui interviendra pour circonscrire chaque objectif. Or il s’agit là d’un curseur bien flou pour un risque d’atteinte au Droit Fondamental de protection de la vie privée bien réel. Encore une fois, l’objectif de préservation de la vie privée pourrait se voir amoindri dans le but d’assurer la sécurité des utilisateurs internet.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...