Connexion
/ Inscription
Mon espace

Zoom sur la gestion obligataire.

ABONNÉS

Par Gaëlle Mallejac, Directrice de la Gestion de Taux chez Groupama AM.

Des levées d’incertitudes dans la zone euro

Taux longs

Les marchés restent marqués par un environnement de taux très bas dans les pays « core » de la zone euro et aux Etats-Unis, favorisé par les débats outre Atlantique sur le « mur budgétaire » et le nouveau « Quantitative Easing  », programme d’achat de dettes de la Réserve Fédérale. Les marchés de dettes périphériques et de dettes privées ont, quant à eux, été plutôt soutenus par la levée d’incertitudes entourant la zone euro. On notera, en premier lieu, la résolution du dossier grec avec le versement de la tranche d’aide, signal fort de volonté de soutien des pays de la zone euro. Les annonces de finalisation de la restructuration bancaire en Espagne et du versement de l’aide européenne pour la recapitalisation des banques constituent aussi un facteur de soutien aux classes d’actifs plus risquées. Les remous politiques récents en Italie n’auront eu qu’un effet limité.

Du côté de l’Union Bancaire, le Conseil Européen a conclu un accord sur la création d’un mécanisme de surveillance unique, confiant la supervision bancaire à la BCE. Ce contexte d’avancées, certes limitées, mais progressives au niveau européen favorise le retour de la confiance et devrait alimenter une légère remontée des taux « core ». Toutefois, la récession en zone euro et l’économie allemande qui s’en trouve affaiblie, limite cette hausse des taux. En ce qui concerne les pays périphériques, dans un environnement toujours constructif au niveau institutionnel et dans l’expectative de la demande d’aide financière de l’Espagne, nous attendons une poursuite de la baisse des taux de l’Italie et de l’Espagne. Néanmoins, il nous semble qu’au vu du chemin parcouru sur les taux courts de ces deux pays, ces derniers sont proches de leur valeur fondamentale. Nous leur préférons le Portugal sur ces maturités courtes, pays sur lequel nous initions un retour.

Nous surveillerons de près les premières adjudications italiennes et espagnoles de l’année pour suivre l’appétit des investisseurs pour ces dettes et notamment les banques domestiques. La dette française est, selon nous, un peu chère sur les maturités courtes. La dette à 10 ans, quant à elle, devrait voir son spread continuer d’évoluer autour de 60-70bp contre Allemagne.

Crédit

Le marché du crédit affiche une évolution toujours favorable avec une surperformance qui reste dirigée par le secteur financier.

Le crédit périphérique poursuit sa tendance au resserrement des spreads. Le crédit des pays « core », avec des spreads beaucoup plus serrés, quant à lui ne se resserre plus. Nous maintenons notre vue positive sur la classe d’actif.

Stratégie de gestion 

En termes d’allocation pays, nous allégeons notre positionnement sur les maturités courtes espagnoles et italiennes et initions un retour sur les titres courts portugais. L’Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande restent sous-pondérés, toujours par l’absence de positions sur les maturités courtes. Par ailleurs, nous abaissons notre exposition sur la dette française court terme, qui n’offre plus de valeur. La surpondération sur la Belgique et l’Autriche est maintenue et l’exposition privilégie les maturités à moyen et long termes.

Sur le crédit, sous conservons notre allocation à 100% et notre sensibilité crédit à 105%. Nous poursuivons l’allègement sur les émetteurs des pays « core » au profit des émetteurs espagnols et italiens. Nous initions une baisse de notre surpondération sur les dettes bancaires seniors au profit des dettes bancaires subordonnées.

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...