Connexion
/ Inscription
Mon espace

La pollution sonore, un problème qui dégrade insidieusement la santé des Français

BE - Culture & Société
ABONNÉS

La « pollution sonore » touche tout le monde. La surenchère du bruit existe dans tous les pays et les Français ne sont pas épargnés. L’OMS lance régulièrement des alertes et l’enquête Ifop – JNA 2016 Nuisances sonores et leurs impacts sur la santé indique que les Français ne s’entendent plus et croulent sous le poids de la fatigue et du stress engendrés par les pollutions sonores. Selon le groupe d’experts de l’association JNA, le risque de troubles précoces de l’audition est sous-estimé.

Selon l’enquête JNA – Ifop 2016, 93 % des Français déclarent que le bruit est un enjeu de société et une écrasante majorité déclare qu’il a des effets directs sur la santé.

Le Dr Pascal Foeillet, médecin ORL, Vice-Président de l’association JNA explique que le bruit est à l’origine de troubles auditif et extra-auditifs. « Les effets de l’écoute de musique amplifiée sont souvent pointés du doigt avec raison mais l’accumulation du bruit sur l’ensemble d’une journée est rarement considérée à sa juste valeur. Or, cette accumulation génère une pression acoustique continue sur le système auditif. Une fatigue auditive s’installe. Ce qui explique que nous comprenons mieux la parole le matin que le soir. A force d’accumulation sonore, une usure prématurée des cellules sensorielles de l’oreille peut apparaître de manière irréversible. L’oreille a besoin de temps de répit pour que les équilibres de pression puissent se rétablir. » Le bruit est présent partout, là où au 19e siècle il pouvait s’arrêter devant la porte des foyers.

9 Français interrogés sur 10 indiquent avoir du mal à comprendre la parole dans les cafés, bars, restaurants, dans les transports en commun et même dans les repas de famille ! Tous les pans de vie du quotidien sont pointés : 80% sont gênés au travail dont les actifs du secteur tertiaire et 1/3 des personnes couvre du bruit par du bruit à leur domicile.Les oreilles de nos jeunes sont également dans la tourmente : 74 % expriment avoir des difficultés à comprendre la parole à l’école et plus de 1/3 sont gênés à leur domicile.

Selon l’OMS le bruit tue : 1 milliard d’heures de vie humaine seraient ainsi perdues.

Par interconnexion des voies nerveuses entre-elles les messages nerveux d’origine acoustique atteignent les fonctions biologiques et les systèmes physiologiques amenant des effets extra-auditifs : altération des capacités d’apprentissage ; perturbations psychosociales ; perturbations du sommeil, perturbations de la sphère végétative (cardio-vasculaire ; système respiratoire et digestif ; perturbations système endocrinien).

Si les politiques publiques ont investi la question de la pollution de l’air, à ce jour, la pollution sonore est sous-estimée et demande à être intégrée plus fortement dans le volet santé du développement de l’urbanisation et des comportements citoyens.

http://www.journee-audition.org/

http://www.journee-audition.org/flash-infos-jna/226-resultats-de-l-enquete-jna-ifop-2016-les-nuisances-sonores-et-leurs-impacts-sur-la-sante.html

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation