Connexion
/ Inscription
Mon espace

Colloque de la recherche : Cancer chez les enfants, améliorations des traitements et lutte contre le tabagisme

BE - Culture & Société
ABONNÉS

18ème colloque de la recherche : la Ligue fait le point

Des progrès dans la prise en charge et la prévention du cancer chez les enfants et les adolescents, avancées inédites dans l'amélioration des traitements, nouvelles pistes pour la prévention du tabagisme

Quelles complications peuvent être associées au traitement par radiothérapie des tumeurs cérébrales dans l'enfance ? Le réseau social peut-il constituer un outil de prévention du tabagisme chez les jeunes ? Comment le protocole FOLFIRINOX a-t-il fait progresser le traitement du cancer du pancréas ? Autant de questions posées au colloque de la recherche de la Ligue contre le cancer qui se tient aujourd'hui et demain à Nancy. Dix-huit chercheurs présentent les résultats de leurs travaux. La recherche sur le cancer des enfants et des adolescents, la recherche en prévention pour la lutte contre le tabagisme ainsi que la recherche clinique dans le traitement des cancers du pancréas, de la prostate et du mélanome font partie des sujets traités lors de cette édition 2016.

La recherche sur le cancer des jeunes, notamment :

  • Quelles complications peuvent être associées au traitement par radiothérapie des tumeurs cérébrales dans l'enfance ?

La radiothérapie est très efficace pour contrôler les tumeurs cérébrales de l'enfant avec près de 90 % de survie sans récidive à cinq ans. Elle est toutefois grevée d'un grand nombre de complications tardives, endocriniennes, cérébrovasculaires et cognitives.

  • L'usage du téléphone portable exposent-t-il les enfants et les adolescents à un risque accru de tumeur cérébrale ?2

Les jeunes, notamment, font un usage du téléphone portable de plus en plus précoce et intensif. Or, leur système nerveux encore en développement est potentiellement plus sensible aux champs électromagnétiques. L'utilisation intense à un jeune âge peut augmenter l'effet cumulatif de la durée d'exposition comparativement à un début d'utilisation plus tardif. L'étude MOBI-KIDS, vise à évaluer, chez l'enfant et l'adolescent, le risque potentiel de tumeur cérébrale lié à l'exposition aux radiofréquences et aux basses fréquences générées par la téléphonie mobile.

Mais aussi :

  • Quelles sont les évolutions récentes de la prise en charge des cancers des adolescents et des jeunes adultes en France ?
  • Etc.

La recherche en prévention : nouveaux outils de prévention du tabagisme

  • Le réseau social peut-il constituer un outil de prévention du tabagisme chez les jeunes ?3

En France, plus de 30 % des jeunes de 17 ans sont fumeurs. Cette statistique atteint 50 % chez les apprentis, une population particulièrement vulnérable. L'utilisation du réseau social à travers l'identification des leaders d'influence s'est révélée efficace dans des programmes de prévention de l'initiation au tabagisme. Ce projet de recherche inédit pourrait déboucher sur des recommandations pour la mise en place de politiques de réduction des risques adaptées.

  • Des ateliers pédagogiques associés à la mesure de l'altération du goût due au tabagisme : une action originale de prévention pour lutter contre l'initiation au tabagisme.4

La mise en place d'ateliers, auprès de collégiens, avec l'utilisation d'un appareil, un électrogustomètre, permet de réaliser des mesures objectivant les troubles du goût lié au tabagisme. En cas d'évaluation positive du dispositif, celui-ci pourra être mis en œuvre dans d'autres établissements scolaires à l'échelle nationale.

Mais aussi :

  • Quel est l'impact des avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes et comment optimiser ceux-ci pour une prévention plus efficace ?
  • Etc.

La recherche clinique et l'amélioration des traitements

  • Le protocole FOLFIRINOX, un progrès concret pour le traitement du cancer du pancréas.5

Le cancer du pancréas est une maladie très agressive vis-à-vis de laquelle l'arsenal thérapeutique est longtemps resté très peu efficace. Toutefois, le développement du protocole Folfirinox a fait naître de nouveaux espoirs. Le Folfirinox s'impose comme le standard mondial de chimiothérapie du cancer métastatique du pancréas. Aujourd'hui, des essais en cours pourraient ouvrir la voie à d'autres utilisations du Folfirinox en rendant, par exemple, accessible la chirurgie des cancers du pancréas jusqu'à présent jugés inopérables.

  • Comment s'élaborent les nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant le cancer de la prostate résistant à la chimiothérapie ?6

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l'homme avec 55 000 nouveaux cas par an en France. Le Docétaxel (associé à la prédnisone ou à la prédnisolone) a fait la démonstration de son efficacité dans le traitement du cancer de la prostate métastatique hormono-résistant. Cependant, malgré le bénéfice de survie obtenu, presque la moitié des patients développent une résistance à la chimiothérapie. L'objectif est d'identifier de nouveaux biomarqueurs permettant la sélection des patients chez lesquels le traitement au Docétaxel se révèle effectivement efficace.

www.ligue-cancer.net

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation