Connexion
/ Inscription
Mon espace

Immobilier : acheter ou louer ?

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

La rentabilité d’un achat immobilier varie selon la surface : plus la surface achetée est grande, plus vite l’achat sera intéressant par rapport à la location. Ainsi, globalement, en France, l’acquisition est rentabilisée en moyenne au bout de :

- 17 ans pour 30 m² (2 années de moins qu’en 2014)

- 4 ans pour un 70 m² (1 année de moins qu’en 2014)

Principalement sous l’effet de la baisse des taux d’emprunt intervenue entre fin 2014 et courant 2015, l’achat effectué cette année se révèle intéressant plus rapidement que celui réalisé l’an passé à un taux un peu plus élevé » déclare Maël Bernier, porte-parole de meilleurtaux.com. « Il existe cependant toujours des différences notables selon les villes » ajoute Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux.com.

Ainsi, s’il faut en moyenne 4 ans en France pour que l’acquisition d’une résidence principale de 70 m² se révèle plus intéressante que la location d’une surface équivalente, les écarts d’une ville à l’autre sont considérables. Nous trouvons par exemple aux deux extrémités du classement, Le Havre, où l’achat se révèle plus intéressant que la location dès la première année, et Boulogne-Billancourt, où il faudra attendre 16 ans. (Voir plus bas le lien des 33 villes)


Vrai ou Faux ?

Plusieurs enseignements ressortent de cette étude.

1/ Les petites surfaces sont plus vite intéressantes : FAUX
C’est même exactement le contraire : comme nous le constations l’an passé, plus la surface achetée est grande, plus vite l’achat d’une résidence principale se justifie, au détriment de la location. Evidemment, la faiblesse des taux d’intérêt est telle que cela gonfle la capacité d’emprunt : or, plus l’emprunt est important, plus la répercussion d’une baisse des taux d’intérêt est notable.

2/ Les prix de l’immobilier sont trop élevés, il est plus intéressant de louer : FAUX
Dans plus de la moitié des grandes villes de France, l’achat devient plus intéressant avec seulement une durée de détention inférieure à 4 ans. En d’autres termes, tout acquéreur qui envisage de garder son bien au moins 3 ans et demi doit clairement se poser la question d’une acquisition.

3/ Paris et la province : toujours 2 mondes ! VRAI
Le niveau des prix dans la capitale rend nécessaire un plus grand nombre d’années en tant que propriétaire pour que cela soit vraiment plus intéressant que la location. Ainsi, à l’exception de Lyon où il faudra 13 ans avant que l’achat d’un 70m² soit financièrement intéressant, l’ensemble des grandes villes de province - 33 villes - a un intérêt à l’acquisition en moins de 9 années.

Accéder au tableau des 33 villes :
http://www.meilleurtaux.com/credit-immobilier/simulation-de-pret-immobilier/acheter-ou-louer.html

On note toutefois que Paris bénéficie très fortement de la baisse des taux intervenue en 2015 (taux de référence sur 20 ans : 2,90% en 2014 et 2,45% en 2015). En effet, s’il fallait pour un achat de 70m², 20 ans en 2014 pour justifier l’opération financièrement, il suffit en 2015 pour la même surface de « seulement » 14,5 années, soit 5,5 années de gagnées - contre 4 ans pour la moyenne française.

Pour conclure, cette étude confirme que sous l’effet des taux très bas, l’achat de la résidence principale doit être envisagé très sérieusement quand il est financièrement possible. « 2015 est et restera une année idéale, si ce n’est l’Année, pour devenir propriétaire et passer à l’acte » résume Maël Bernier, « et cela reste vrai malgré la hausse récente des taux : nous avons volontairement réalisé l’étude au niveau des taux les plus récents et non au plus bas d’avril dernier » ajoute Hervé Hatt.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation