Connexion
/ Inscription
Mon espace

Devenir propriétaire : les 5 motivations du passage à l’acte

BE - Culture & Société
ABONNÉS

L’Observatoire du Moral Immobilier, pilotée par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com en collaboration avec TNS Sofres, analyse la perception des intentionnistes qui envisagent de passer à l’acte pour une 1ère acquisition en 2015. 

1/ L’envie de devenir propriétaire
73% des intentionnistes en quête d’une 1ère acquisition pensent que c’est le bon moment pour acheter. Parmi les éléments déclencheurs, 72%  citent pour l’essentiel le souhait de commencer à se constituer un patrimoine en devenant propriétaire et 49% l’attractivité des taux d’emprunt.

2/ Le pouvoir d’achat 
30% des futurs acquéreurs primo-accédants ont connu une amélioration de leur situation financière personnelle au cours des 6 derniers mois. Or, d’après l’Observatoire du Moral Immobilier, le profil du primo-accédant correspond à une personne active pour l’essentiel mais disposant de revenus modérés (45%). La hausse de leur pouvoir d’achat est ainsi un facteur clé de l’envie d’accéder à la propriété.

3/ Des solutions de financement attractives
88% des candidats à l’acquisition primo-accédants prévoient de souscrire un prêt immobilier et 73% considèrent que les taux d’intérêt sont aujourd’hui attractifs. « L’engouement pour les taux est plus nuancé chez les primo-accédants avec 10 points de moins que chez les secundo-accédants. Ce ressenti peut s’expliquer par le fait que les dossiers d’emprunt sont plus filtrés chez les CSP », explique Cyril Janin, Directeur Général de Logic-Immo.com et porte-parole de l’Observatoire du Moral Immobilier.

4/ La facilité d’emprunt 
28% des futurs acquéreurs primo-accédants estiment que les prêts immobiliers sont aujourd’hui faciles à obtenir, 32% pensent, au contraire, qu’ils sont difficiles à décrocher et 40% n’a pas un avis tranché sur le sujet. « Notre étude porte sur des intentionnistes en recherche active qui se trouvent en amont du process de financement qui sera déclenché une fois le bien trouvé. L’obtention du prêt leur paraît plus facile que pour les secundo-accédants où ils ne sont que 20% à estimer qu’il est aisé d’obtenir un prêt immobilier. Ceci pourrait s’expliquer en partie par le fait que certaines aides à l’accession à la propriété leur sont réservées telles que le PTZ+ par exemple », complète Cyril Janin.

5/ Une maîtrise de l’enveloppe globale des coûts du projet d’achat
49% des primo-accédants se disent prêts à s’engager dans d’importants travaux de rénovation si l’offre est intéressante (à noter qu’ils ne sont que 43% à partager ce sentiment parmi les secundo-accédants). Toutefois, pour 64% des primo-accédants réfractaires aux biens à rénover, leur position s’explique essentiellement par la crainte que le montant des travaux dépasse le budget initialement prévu.

http://www.logic-immo.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...