Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le classement des villes où investir en loi Malraux

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

La loi Malraux offre un moyen efficace de réduire ses impôts en achetant un bien immobilier dans des secteurs spécifiques nécessitant des travaux de restauration et en respectant des conditions de location. Mais pour que l’investissement immobilier soit un succès, il convient d’être rassuré sur la pertinence de la ville où se situe le projet de restauration. Les experts en gestion de patrimoine du cabinet KACIUS ont réalisé un classement des villes où il est judicieux d’investir.

Les critères

Notre classement des villes où investir en loi Malraux se fonde d’une part sur des critères généraux en immobilier et d’autre part sur des critères spécifiques à la loi Malraux. La grande spécificité de ce dispositif est d’être lié d’emblée à un emplacement géographique : être en secteur sauvegardé ou être en zone de protection du patrimoine architectural urbain ou paysager. La valeur ajoutée de notre classement proposé est qu’il est pondéré par la connaissance du dispositif loi Malraux et des spécificités des secteurs sauvegardés.

Les villes les mieux classées

Le classement général

Nous avons sélectionné 18 villes possédant un secteur sauvegardé pour ce classement. Montpellier arrive en tête de celui-ci, suivi de Nantes, puis de Lille et Rennes, qui sont exæquo, et enfin, non loin derrière, Aix-en-Provence. Paris est bonne dernière en raison de la pénurie d’offres et des prix trop élevés.

Comment lire le classement

Le classement des villes où investir en loi Malraux repose sur 7 critères. La somme de ce classement constitue un total de points pour chacune de ces villes. La ville qui a le moins de points est la plus intéressante pour investir. La ville qui a le plus de points est la moins intéressante pour investir.

Source : kacius.fr

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Un tiers des fonctions finance a fait l’expérience de la robotisation

La suite Office dans les années 90, le déploiement d'ERP au début des années 2000, puis la réorganisation massive avec appel à l'externalisation, ou encore à la mise en place de Centres de Services Partagés, la fonction Finance a fait l'objet, en effet, de vagues successives de transformations  En France, l'année 2018 a confirmé un intérêt fort du marché de la RPA (Robotic Process Automation) qui continue de se structurer avec des acteurs qui réussissent des levées de fonds record. Mais où en...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Ecofi Investissements se convertit au tout ISR

Tous les supports qui composent la gamme de fonds ouverts d'Ecofi Investissement sont aujourd'hui gérés avec les critères de sélection ESG de l'investissement responsable et de l'investissement durable.   Trois niveaux d'intensité Pionnier de la gestion ISR en France, Ecofi Investissements, filiale du Groupe Crédit Coopératif (lequel est constitué du Crédit Coopératif, banque de référence de l'économie sociale et solidaire depuis plus de 120 ans, et de BTP Banque, établissement dédié depuis...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
L'ERAFP attribue 3 mandats de gestion ISR d'obligations d'entreprises de pays émergents

Dans le cadre de sa politique d'élargissement de son univers d'investissement et en conformité avec son dispositif ISR, l'Établissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique (ERAFP) vient d'attribuer 3 mandats de gestion d'obligations crédit de pays émergents dont un mandat actif à Aberdeen Asset Management Limited, et deux mandats « stand-by » à Amundi et BFT IM - Investec AM. Á titre indicatif, les montants engagés initialement seront de l'ordre de 160 M€. Les mandats attribués...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Avis : « Demain, la finance durable »

Finance durable : le CESE appelle à la mise en place de mesures fiscalement incitatives pour favoriser le fléchage de l'épargne. En octobre dernier, le GIEC avait rappelé combien l'urgence était grande de réorienter les flux financiers vers la transition énergétique pour pouvoir limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, alors que les inégalités restent fortes entre pays à l'échelle mondiale et tendent même à se creuser en leur sein. Le court-termisme de nombreux acteurs financiers joue un...