Connexion
/ Inscription
Mon espace

Entretien avec Anne Courrier, Directrice Générale de Fédéris Gestion d’Actifs

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Fédéris Gestion d’Actifs existe depuis 2003. Elle résulte de la fusion des activités de gestion des groupes Malakoff et Médéric qui ont eux même fusionnés cinq ans plus tard et qui détiennent aujourd’hui 100% du capital de la société de gestion.

Quels sont les chiffres clés de Fédéris Gestion d’Actifs ?

Notre société de gestion emploie 48 personnes, dont 4 experts, qui animent notre Pôle Solutions (qui travaille sur les réponses à donner aux enjeux de la gestion institutionnelle) et 18 gérants. Ces derniers assurent la gestion d’un peu plus de 27 milliards d’euros dont environ 85% sont investis sur des produits de taux et 92% sont gérés pour le compte du Groupe.

Quelle est votre approche de gestion ?

Nous gérons essentiellement des mandats, en ligne à ligne pour la partie obligataire de la gestion assurantielle, et par le biais de notre gamme d’OPCVM taux et actions pour les autres types de mandats. Pour piloter le risque des portefeuilles, nous avons recours à l’analyse quantitative et aux analyses de marché traditionnelles, le tout associé à une démarche ISR généralisée à l’ensemble de nos investissements.

Grâce à l’expertise du Pôle Solutions, vous avez créé une gamme « pro ». Quelles sont ses caractéristiques ?

Cette gamme, destinée aux investisseurs professionnels, s’étoffe peu à peu. Elle a été lancée en 2012 avec Fédéris Pro Action ISR Euro, fonds dont la politique de couverture systématique permet de réduire la volatilité, donc la consommation de capital réglementaire et se révèle utile pour les investisseurs qui souhaitent conforter leur pondération en actions. On peut également citer le fonds Fédéris Pro Tactique caractérisé par une gestion agile de l’allocation entre différentes classes d’actifs, ainsi que le fonds Fédéris Pro Rendement global qui, dans un contexte de taux bas, permet d’exploiter toutes les classes d’actifs avec un niveau de risque comparable aux titres investment grade mais avec un objectif de rendement supérieur de 1%.

Vous avez également créé les fonds Fédéris Core Euro Crédit…

Oui, il s’agit de FCPcontractuels à échéance, investis en obligations non notées dites EuroPPet consacrés aux investisseurs avertis. La deuxième édition de ce produit, Fédéris Core Euro Crédit 2019, a été proposée en 2013. Elle sera suivie d’une troisième programmée pour 2014. Il s’agit là d’un axe central de développement pour nous. Nous avons d’ailleurs participé activement aux travaux de place sur la charte Euro PP concernant les placements privés.

Vous indiquez également sur votre site Internet récemment renouvelé, que l’ISR est un fil directeur de votre démarche. Comment s’articule-t-il chez Fédéris Gestion d’Actifs ?

Les investisseurs ont souvent du mal à s’y retrouver en matière d’investissement socialement responsable, faute de distinguer clairement deux objectifs sous-jacents à ce type d’investissement : l’ISR identitaire n’est pas motivé par la recherche d’une performance mais répond à la demande de l’investisseur d’y trouver des valeurs qui lui ressemblent alors que l’ISR fondamental, s’appuie sur des outils et indicateurs extra-financiers, destinés à optimiser le processus de sélection des titres, donc la performance financière du portefeuille. Bien entendu, chaque approche implique des résultats différents. Dès lors, nous établissons un dialogue avec les investisseurs, ce qui permet de clarifier leur stratégie ISR et de fixer ensemble des objectifs précis.

Quel est votre sentiment de marché pour 2014 ?

Le scénario positif pour 2014 en zone euro n’est pas remis en cause. Plus généralement, nous pensons qu’il existe une marge de progression pour les actions européennes, mais aussi américaines, dans la perspective d’une normalisation progressive des taux.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation