Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Près des deux tiers des Français réduisent leurs dépenses de Noël cette année

63% des adultes qui fêtent Noël ont choisi de réduire leurs dépenses de Noël cette année, selon une étude menée par l'application Plum.

L'étude menée auprès de 2 000 Français a révélé un budget moyen pour Noël de 195,9 euros cette année pour les cadeaux de Noël des enfants et 64% des sondés qui dépensent moins pour Noël ont décidé de réduire leurs dépenses liées aux cadeaux des adultes cette année.

Près de la moitié des sondés qui réduisent leurs dépenses de Noël (48%) ont choisi d'économiser sur la nourriture cette année, tandis que 44% prévoient d'économiser sur les décorations de Noël. Seulement un quart d’entre eux (20%) ont décidé de faire des économies sur les activités pendant la période de Noël et 21% ont choisi de réduire leurs dépenses liées aux voyages.

L'étude montre que les hommes dépensent en moyenne plus que les femmes pour les cadeaux de Noël destinés aux enfants (216,6€ contre 177,5€). Les 55 ans et plus disposent du budget le plus important pour les cadeaux d'enfants, avec 227€ en moyenne, tandis que les 18-34 ans dépensent moins, avec 157,6€ en moyenne.

Les régions de France les plus dépensières en matière de cadeaux de Noël pour les enfants sont la Nouvelle Aquitaine (230,1€) et l’Ile de France (209,5€) tandis que la Bourgogne-Franche Comté (168,3€), l’Occitanie (183,1€) et les Hauts de France (183,7€) sont les moins dépensières.

A l’approche des fêtes, les dépenses peuvent rapidement s’accumuler. Entre les cadeaux de Noël, le dîner du réveillon et les sorties, le budget des ménages Français est mis à rude épreuve dans un climat de hausse du coût de la vie.

Victor Trokoudes, PDG et cofondateur de Plum, a déclaré à propos de ces résultats : « Les célébrations de Noël ont toujours pesé lourd dans le budget des ménages, mais pour la première fois, les Français sont nombreux à réduire leurs dépenses de Noël. Cette année 64% des Français seront contraints de réduire le montant des cadeaux de Noël offerts aux adultes pour des raisons financières. Face à la hausse des prix et à la perspective d’une année 2023 qui compte avec elle l’augmentation du coût de l'énergie, les Français choisissent la sobriété pour les célébrations de fin d’année. »

Hausse des dépenses courantes

La forte inflation s'est traduite par une forte hausse des dépenses essentielles en novembre 2022, de 14% pour les dépenses de courses alimentaires par rapport au mois précédent, selon Money Unwrapped. Les dépenses courantes (eau, électricité, gaz, loyer) ont quant à elles augmenté de 9%.

Ces dépenses s’expliquent par l’accélération au mois de novembre de la hausse des prix à l’alimentation par rapport au mois précédent (+12,2% sur un an contre 12% en octobre) tandis que les prix de l'énergie ont ralenti leur progression mais restent toujours élevés (18,5% contre 19,1%).

Black friday

Les Français ont augmenté leurs dépenses d’habillement au mois de Novembre, de 15% par rapport au mois précédent, mais celles-ci restent inférieures de 2% par rapport au même mois l’année dernière. 

Cette hausse des dépenses pourrait être attribuée aux promotions du Black Friday, qui s’est tenue en France à la fin du mois de novembre. Les 18-24 ans sont ceux qui ont le plus dépensé en habillement au mois de Novembre, de plus de 17% par rapport au mois précédent, tandis que les +55 ans ont dépensé 7% de plus seulement.

Pour faciliter ces dépenses, les Français ont pioché dans leur épargne au mois de Novembre, retirant en moyenne 10% de leurs économies. Ce phénomène est observé chaque année à l’approche des fêtes, le mois de novembre étant un mois de dépenses importantes.

Victor Trokoudes ajoute : « Comme nous l'avions prédit le mois dernier, il semble que le mois de novembre ait vu les consommateurs augmenter leurs dépenses sur de nombreux fronts, mais aussi profiter du Black Friday, avant le retour des prix élevés. Alors que les dépenses essentielles deviennent plus lourdes, il est essentiel de supprimer les dépenses qui ne sont plus considérées comme indispensables, et de réduire celles que vous n'utilisez pas au maximum de leur potentiel - cela peut signifier passer à un abonnement de base à la salle de sport, ou passer à un forfait téléphonique moins cher ».

Lire la suite...


Articles en relation