Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] La France en tête des entreprises de l’UE figurant sur la liste A 2022 des leaders environnementaux du CDP

147 entreprises européennes, représentant une capitalisation boursière d'environ 4 500 Mrds$, ont été mises en avant aujourd'hui pour leur transparence environnementale et leur action en matière de changement climatique, de protection des forêts et de sécurité de l'eau.

Ces entreprises figurent sur la liste A annuelle du CDP, parmi plus de 15 000 entreprises notées de A à D sur leur performance environnementale par le CDP, organisme à but non-lucratif qui gère le système mondial de divulgation des informations environnementales pour les entreprises, les villes, les États et les régions.

Sur 330 entreprises figurant sur la liste A du CDP dans le monde, 44% (soit 147) sont basées en Europe. Au sein de la région, le Royaume-Uni arrive en tête avec 29 entreprises figurant sur la liste A, suivi par la France (24 entreprises), l'Espagne (17) et l'Allemagne (15).

8 entreprises européennes pionnières - Beiersdorf, Danone, Firmenich, Lenzing, L'Oréal, LVMH, Metsä Board et UPM-Kymmene - ont obtenu la note triple A pour leurs performances sur les trois thèmes environnementaux du CDP : changement climatique, protection des forêts et sécurité de l'eau en 2022.

En France, 24 entreprises ont obtenu au moins un score A, dont Carrefour, EDF, La Poste, Sanofi, Schneider Electric et Sopra Steria. Verescence et Veolia qui ont obtenu un AA pour leurs engagements dans la lutte contre le changement climatique et la sécurité de l’eau.

Les entreprises de la liste A se distinguent par une compréhension approfondie de leurs risques et de leurs impacts environnementaux, par une gouvernance et des stratégies de transition solides, et par des actions de premier plan pour réduire leurs impacts conformément à la science.

Par exemple, 85% des entreprises européennes figurant sur la liste A pour le climat ont approuvé des objectifs fondés sur des données scientifiques pour réduire rapidement leurs émissions à court terme, contre seulement 2% des entreprises classées C ou D-.

Le CDP relève régulièrement la barre en matière de leadership environnemental. En 2022, cela inclut notamment une notation plus stricte, la mise en œuvre du plan de transition climatique aligné sur 1,5°C, la vérification des volumes de matières premières sans déforestation et la vérification des données sur l'eau.

Seulement 2,2% de toutes les entreprises évaluées figurent sur la liste A du CDP, tandis que 59% ont été évaluées entre C et D, ce qui signifie qu'elles commencent seulement à prendre conscience de leur impact environnemental. 

Le nombre d'entreprises ayant obtenu un triple A au niveau mondial a également diminué par rapport à l'année dernière, passant de 14 à 12. Pourtant, la science du climat est très claire : les questions environnementales sont interconnectées, et le climat et la nature doivent être abordés ensemble pour atteindre 1,5°C.

Ils ont déclaré :

- Maxfield Weiss, directeur exécutif du CDP Europe : « Près de 20 000 entreprises ont divulgué des données environnementales au CDP cette année, dont 70 % des entreprises européennes en valeur de marché. La COP27 a montré que la nécessité d'un changement transformationnel est plus urgente que jamais si nous voulons limiter le réchauffement à 1,5°C. Je suis donc heureux de constater que les entreprises européennes représentent près de la moitié des entreprises de la liste A dans le monde. Nous devons réduire les émissions de moitié et éliminer la déforestation d'ici à 2030, tout en assurant la sécurité de l'eau dans les mêmes délais : il n'y a pas de voie vers 1,5 °C sans tenir compte de la nature. Avec l'adoption de la nouvelle réglementation européenne en matière de reporting, le CSRD, les entreprises de la liste A du CDP montrent qu'elles ont une longueur d'avance, en prenant des mesures claires pour réduire les émissions et en limitant les impacts environnementaux tout au long de leurs chaînes de valeur. C'est le type de transparence environnementale et d'action dont nous avons besoin économiquement afin d’éviter un effondrement écologique. »

- Antoine Arnault, responsable de la communication et de l’image du groupe LVMH : « LVMH est ravi de voir son engagement de longue date en faveur de la durabilité reconnu par le CDP avec un score triple A en 2022. LVMH souhaite partager cette reconnaissance avec ses fournisseurs et ses partenaires experts.  La mesure et la communication sur l'impact environnemental dans l’ensemble de la chaîne de valeur de LVMH sur le climat, l'eau et la biodiversité - y compris les forêts - se sont avérées être des outils puissants pour favoriser l’action environnementale. Étant donné notre profonde dépendance sur la biodiversité, LVMH s'engage tout particulièrement à intensifier les pratiques régénératrices au sein de sa chaîne d'approvisionnement afin d’établir le lien entre la préservation de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique. »

- Vincent Warnery, PDG de Beiersdorf : « Chez Beiersdorf, notre objectif est de « Care Beyond Skin », ce qui signifie non seulement fournir des soins de la peau de qualité supérieure à nos consommateurs, mais aussi reconnaître notre responsabilité partagée en tant qu'entreprise citoyenne mondiale, envers les ressources naturelles et envers nos communautés. Nous sommes très fiers d'être reconnus dans la liste Triple A du CDP pour 2022. Cela témoigne de notre engagement sérieux à promouvoir la durabilité et à montrer l'exemple. Beiersdorf a une motivation profondément ancrée visant à s'efforcer de protéger l'environnement et de contribuer à relever trois des plus grands défis de notre époque, qui sont étroitement liés : le changement climatique, la déforestation et la sécurité de l'eau. Nous espérons inspirer d'autres personnes en faveur de ce projet, qui commence par la divulgation d'informations sur l'environnement, exige une véritable transformation et est finalement un effort de collaboration. »

En 2022, le CDP a enregistré un nombre record de plus de 18 700 déclarations d'entreprises, dont des sociétés cotées en bourse représentant 60 800 Mrds$  américains (la moitié de la capitalisation boursière mondiale), soit une augmentation de 233% depuis la signature de l'Accord de Paris en 2015.

Toutefois, plus de 29 500 entreprises représentant une capitalisation boursière d'au moins 24 500 Mrds$ – dont Aramco, Buzzi Unicem, Dassault Aviation, Exxon Mobil, Hellofresh, Roche Holding, Spotify et Tesla – ont obtenu un F pour n'avoir pas répondu aux demandes de divulgation de leurs investisseurs et clients ou pour avoir fourni des informations insuffisantes dans leurs réponses.

Ces entreprises ne se conforment pas aux demandes des investisseurs et aux réglementations, et risquent de ne pas être préparées à l'entrée en vigueur prochaine de la nouvelle directive européenne sur les rapports de durabilité des entreprises (CSRD).

Le CDP célébrera les réalisations des entreprises européennes figurant sur la liste A lors des CDP Europe Awards, le 16 février 2023, à la prestigieuse Fondation Louis Vuitton à Paris.

 

Lire la suite...


Articles en relation