Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Témoignage] Déficit de platine de 303 milliers d’onces prévu en 2023

Le World Platinum Investment Council − WPIC® − publie son Platinum Quarterly du 3ème trimestre 2022, incluant également des prévisions révisées pour 2022 ainsi que les premières prévisions pour 2023.

Le marché devrait connaître un déficit de 303 milliers d’onces en 2023, car la demande mondiale de platine devrait augmenter de 19% (pour atteindre 7 770 milliers d’onces), tandis que l’offre n’augmentera, elle, que de 2% (pour atteindre 7 466 milliers d’onces).

Les contraintes d’approvisionnement, combinées à une demande accrue de lingots et de pièces de monnaie, ont entraîné une révision à la baisse de 17% (-170 milliers d’onces) des prévisions relatives à l’excédent du marché pour 2022, soit 804 milliers d’onces. La profonde variation des soldes du marché entre l’excédent de 2022 et le déficit de 2023 devrait être supérieure à 1,1 million d’onces.

En outre, les volumes d’importation exceptionnellement élevés en Chine se sont poursuivis tout au long du troisième trimestre, contribuant à maintenir le resserrement sur le marché physique malgré l’excédent mondial. Comme aux trimestres précédents cette année, ces importations ont été nettement supérieures à la demande identifiée en Chine et ont été satisfaites en grande partie par des flux importants provenant des fonds indiciels cotés et des actions en bourse du platine. Depuis le début de l’année, ces importations excédentaires en Chine, qui ne sont pas prises en compte dans les données publiées sur l’offre et la demande, s’élèvent déjà à 1,2 million d’onces, soit bien plus que l’excédent prévu pour 2022.

L’offre totale devrait diminuer de 10% en 2022 et rester affaiblie

D’importants vents contraires ont entraîné une nouvelle révision à la baisse des prévisions initiales concernant l’offre totale de platine pour 2022, qui devrait désormais diminuer de 10% par rapport à la même période l’an dernier. Au troisième trimestre 2022, les difficultés opérationnelles ont entraîné une baisse de 11% (-171 milliers d’onces) de la production de platine raffiné par rapport à la même période l’année dernière. Les problèmes de maintenance et d’alimentation électrique en Afrique du Sud, fournisseur de plus de 70% de l’offre minière, ont entraîné une baisse de 18% au cours du trimestre. L’offre minière mondiale en 2022 devrait se contracter de 9% (-567 milliers d’onces) par rapport à la même période l’année dernière, pour atteindre 5 637 milliers d’onces, soit quelque 7% de moins que les niveaux de 2019 avant la pandémie. La perturbation devrait rester une caractéristique de 2023, avec une hausse modeste prévue de 2% (+89 milliers d’onces) par rapport à la même période l’an dernier, pour atteindre 5 726 milliers d’onces.

Le recyclage mondial a connu des difficultés au troisième trimestre 2022, tombant à son plus bas niveau depuis le deuxième trimestre 2020, marqué par la pandémie, principalement en raison de l’offre limitée de véhicules hors d’usage qui a réduit l’offre de catalyseurs automobiles usagés. Le recyclage mondial devrait augmenter de 4% en 2023, car la production de nouveaux véhicules se renforce, ce qui augmente par conséquent l’approvisionnement en catalyseurs automobiles usagés.

La croissance de la demande automobile devrait se poursuivre en 2023

La demande de platine pour l’industrie automobile a bondi de 25 % (+143 milliers d’onces) au troisième trimestre de l’année 2022 par rapport à la même période l’an passé, après un troisième trimestre 2021 très faible. Cette hausse est due en grande partie à une augmentation de 27% de la production de véhicules légers, les problèmes de chaîne d’approvisionnement s’étant atténués. La combinaison d’une augmentation de la production de véhicules de tourisme, d’une législation plus stricte en matière d’émissions pour les véhicules lourds en Chine et en Inde, ainsi que la substitution croissante du palladium par le platine entraîneront une augmentation de 12% (+329 milliers d’onces) de la demande de platine cette année, pour atteindre 2 964 milliers d’onces. La substitution du palladium par le platine devrait atteindre 340 milliers d’onces en 2022 et un peu plus de 500 milliers d’onces l’année prochaine, soit plus du double du chiffre de 2021 (240 milliers d’onces). La demande automobile en 2023 devrait augmenter à un rythme similaire à celui de 2022, soit une hausse de 11% (+324 milliers d’onces) pour atteindre 3 288 milliers d’onces.

La demande de joaillerie reste constante

Au troisième trimestre 2022, la demande de joaillerie a légèrement baissé par rapport au troisième trimestre 2021 pour atteindre 482 milliers d’onces (une baisse de 1%, soit -3 milliers d’onces, par rapport à la même période l’année dernière). La demande de joaillerie en 2022 devrait rester inchangée par rapport à la même période l’an dernier, à 1 953 milliers d’onces. La croissance en Europe, en Amérique du Nord, en Inde et au Japon ne compense pas entièrement la faiblesse de la Chine, ce qui représente néanmoins une amélioration par rapport à la demande prévue au début de l’année. La demande devrait rester stable en 2023, à 1 954 milliers d’onces.

La demande industrielle devrait augmenter de 10% en 2023

La demande industrielle s’est améliorée de 2% (+10 milliers d’onces) au troisième trimestre 2022 par rapport à la même période l’an dernier, bien que l’on s’attende à ce qu’elle baisse de 14% (-341 milliers d’onces) en 2022 par rapport aux niveaux de demande record de 2021, en raison de la diminution des ajouts de capacité cette année. Néanmoins, 2022 devrait être la troisième année la plus forte pour la demande industrielle de platine, celle-ci atteignant 2 110 milliers d’onces.

Cette tendance devrait se poursuivre en 2023, qui devrait être la deuxième année la plus forte jamais enregistrée pour la demande industrielle, avec une hausse de 10% pour atteindre 2 316 milliers d’onces, et une augmentation notable de la demande de l’industrie du verre. Sous l’effet de la croissance prévue des extensions de capacité et de la forte demande continue en Chine, ainsi que des projets d’usines de fibre de verre en Égypte, la demande de verre devrait faire un bond de 52% pour atteindre 481 milliers d’onces. D’autres augmentations sont attendues dans les secteurs médical (+3%, +7 milliers d’onces) et de la chimie (+6%, +39 milliers d’onces).

Augmentation considérable de la demande d’investissement en 2023, alors que la demande de lingots et de pièces de monnaie fait un bond de 49%

Les investissements en lingots et en pièces de monnaie au troisième trimestre 2022 ont diminué de 12% par rapport à la même période l’an dernier, mais ont augmenté de 29% par rapport au trimestre précédent, car les ventes nettes au Japon se sont inversées. Si la demande de lingots et de pièces de monnaie reste robuste, elle n’a pas pu compenser les flux sortants supplémentaires des actions en bourse des entrepôts (-134 milliers d’onces), combinées aux liquidations des fonds indiciels cotés (-235 milliers d’onces), ce qui a entraîné un désinvestissement net de 272 milliers d’onces au troisième trimestre 2022. La demande de lingots et de pièces de monnaie devrait augmenter de 2% (+8 milliers d’onces) cette année pour atteindre 340 milliers d’onces, ce qui ne compensera toujours pas les flux sortants des bourses (-315 milliers d’onces) et les liquidations des fonds indiciels cotés (-550 milliers d’onces), portant le désinvestissement net à 525 milliers d’onces pour l’année.

L’année prochaine, la demande de lingots et de pièces de monnaie en platine devrait faire un bond de 49% (+167 milliers d’onces) pour atteindre 507 milliers d’onces, soit son niveau le plus élevé depuis trois ans, alors que les fabricants d’Amérique du Nord et d’Europe allouent davantage de capacité au platine en raison de la faiblesse de la demande d’or et d’argent, et que le désinvestissement net au Japon se transforme en investissement net. Dans le même temps, les flux sortants des actions en bourse des entrepôts (-20 milliers d’onces) et les liquidations des avoirs dans les fonds indiciels cotés (-275 milliers d’onces) devraient ralentir, entraînant un investissement net de 212 milliers d’onces en 2023.

Trevor Raymond, P.-D.G. du World Platinum Investment Council, commente la situation ainsi : « Les vents contraires économiques considérables qui ont persisté tout au long de 2022 devraient se poursuivre en 2023. Le marché du platine devrait cependant être déficitaire après deux années consécutives d’excédents importants. Cela reflète une offre qui reste bien inférieure aux niveaux prépandémiques de 2019 et une croissance de la demande, malgré des perspectives économiques défavorables La résilience du platine reflète la croissance de la demande automobile, principalement due à une substitution accrue et à des charges plus élevées, ainsi que les ajouts de capacité industrielle déjà engagés. Cela place le platine dans une position quelque peu unique par rapport aux autres produits de base, dans la mesure où la demande devrait continuer à croître, malgré les perspectives de récession.
Au déficit de 2023 se superposent les importations massives de platine en Chine, supérieures à la demande identifiée, qui se poursuivent depuis début 2021 et s’élèvent désormais à 2,5 millions d’onces. Celles-ci ne se reflètent pas dans nos données publiées sur la demande. Ces importations excédentaires, qu’elles soient utilisées ou conservées en stock, dépassent les excédents mondiaux de 2021 et 2022 combinés, et ne pourront pas être réintroduites sur les marchés occidentaux pour combler le déficit en 2023 en raison des contrôles des exportations nationales. Cela pourrait conduire à un resserrement encore plus important du marché du platine l’année prochaine.
En outre, la récente COP27 a souligné que la nécessité de décarboniser est plus importante que jamais. L’hydrogène vert produit par des électrolyseurs contenant du platine et utilisé pour remplacer le gaz naturel, ou comme source d’énergie dans les véhicules électriques à pile à combustible, a un rôle important à jouer dans la transition énergétique. Si la demande de platine liée à l’hydrogène est relativement faible en 2023, ce qui est encore davantage pertinent dans un marché tendu, elle devrait croître de manière substantielle à moyen terme, offrant une option aux investisseurs qui recherchent une exposition dans ce domaine et renforçant encore l’argumentaire d’investissement pour le platine basé sur la croissance future de la demande. »

Lire la suite...


Articles en relation