Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Question de Gestion] Les 6 conseils pour préparer au mieux sa retraite

La préparation de la retraite est un enjeu majeur pour de nombreux français en période inflationniste et incertaine. En effet, dans un contexte où l’âge de la retraite est probablement amené à être repoussé, l’objectif est d’anticiper cette échéance qui occasionne invariablement une baisse de revenus. Vous trouverez ci-dessous

6 conseils listés par les experts de Vaneau Gestion Privée pour préparer au mieux sa retraite

  1. Acquisition de sa résidence principale

Le premier conseil que l’on pourrait donner à une personne désireuse de préparer sa retraite, est tout d’abord d’acquérir sa résidence principale, pour ne pas subir de déconvenues dues à une éventuelle augmentation de loyer.

  1. Le plan épargne Retraite

En outre, le meilleur placement que vous pourrez faire dans un souci d’optimiser votre fiscalité, c’est le PER. Cet outil permet de déduire fiscalement toutes les sommes que vous versez dans le contrat. Ainsi, plus votre tranche marginale d’imposition est haute, plus l’intérêt de souscrire au PER est grand. Cet outil est simplement l’enveloppe, le mécanisme. Il conviendra ensuite de sélectionner des fonds, afin de créer une allocation adéquate en fonction de ses objectifs et de son appétence aux risques.

  1. La SCPI de rendement

Sur le même plan que le PER, nous préconisons beaucoup la SCPI à toutes les personnes souhaitant préparer au mieux leur retraite et palier leur future baisse de revenus. Pourquoi la SCPI ? Des dividendes versés chaque mois ou chaque trimestre, permettant de créer des revenus complémentaires pour la retraite. Des potentiels de revalorisation intéressants. Mais surtout, un confort de gestion optimal. Contrairement à un bien détenu en direct, l’investisseur n’a rien à faire, et le rendement est même souvent meilleur car les investissements de la SCPI sont réalisés dans l’immobilier professionnel. Ainsi la SCPI est l’un des meilleurs mécanismes actuels pour la retraite.  

Qui plus est, cet investissement bénéficie d’un gros avantage, celui d’être réalisé à crédit. En effet, avec la SCPI, nous restons dans l’immobilier. Nous disposons de plusieurs offres de financements auprès de différents partenaires. Le levier du crédit est très pertinent afin de se constituer un patrimoine, avec de faibles investissements mensuels.

  1. La SCPI en nue-propriété

Pour les fortes fiscalités, l’intérêt de la SCPI de rendement en pleine propriété est grandement réduit. En effet, ils sont taxés à hauteur de leur tranche marginale d’imposition sur les dividendes versés par la SCPI. Pour pallier cette taxation plus élevée, nous privilégions le mécanisme de démembrement de SCPI. Et plus particulièrement en acquérant de la nue-propriété de SCPI. L’investisseur bénéficiera d’une décote du prix de la part, comprise entre 15 et 50%, en fonction de la durée de démembrement choisie. La SCPI se chargera elle-même de trouver la contrepartie, à savoir l’usufruit. A la fin de la durée de démembrement choisie, l’investisseur va récupérer l’usufruit de ses parts de SCPI et détiendra donc la pleine propriété. Son investissement commencera donc à générer des revenus.

Vous l’aurez compris, l’idée est que la période de démembrement soit établie en fonction de l’âge de départ à la retraite. Ainsi, l’investissement ne commencerait à générer des dividendes, qu’à partir de la retraite de l’investisseur.

  1. Assurance-vie

L’assurance-vie est également un excellent moyen de capitaliser et d’anticiper sa retraite. Toutefois, par ordre de priorité, elle viendra après le plan épargne retraite et la SCPI, qui sont plus adaptés à cet objectif particulier. Mais l’assurance-vie permet de bénéficier d’avantages fiscaux très avantageux sur les plus-values générées, lorsque le contrat est détenu depuis plus de 8 ans. D’où l’intérêt d’ouvrir le contrat le plus tôt possible. Comme le PER, l’assurance-vie n’est que « l’enveloppe » contenant les capitaux, investis sur différents fonds. L’allocation devra également être adaptée à votre profil.

  1. Les fonds à Horizon

Un autre choix que l’on pourrait réaliser, les fonds à Horizon. Il faut savoir que ces fonds peuvent être logés, soit dans des contrats assurantiels (assurance-vie, PER), soit sur un compte-titres. Les fonds à Horizon sont investis sur toutes les classes d’actifs, selon les choix du gestionnaire. Le principe est que ces fonds ont un horizon défini. Par exemple pour un fonds à Horizon 2030, la durée de vie restante du fonds est de 8 ans aujourd’hui. L’intérêt d’investir sur ce type de supports, c’est que le fonds ne va pas chercher à super-performer un indice de marché, mais simplement chercher à optimiser son rendement, en diminuant progressivement le risque du portefeuille jusqu’à l’horizon.

Lire la suite...


Articles en relation