Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Graphcore : L’intelligence artificielle au service de l’environnement

Inondations, sècheresse, incendies, de nombreux phénomènes météorologiques ont eu lieu cette année et l’Europe a connu son été le plus chaud. Selon le service d’observation du changement climatique Copernicus, les températures n’ont jamais été aussi élevées en 2022, avec une moyenne pour la période allant de juin à août a été supérieure de 0,4 °C au précédent record, qui datait de 2021.

Comprendre comment limiter l’impact du réchauffement climatique est plus que jamais au cœur des débats et certaines entreprises parient sur les nouvelles technologies pour accompagner la société vers cette transition écologique.

Aujourd’hui, l’Intelligence artificielle s’impose comme un outil stratégique pour trouver des solutions à cet enjeu collectif et des sociétés comme Graphcore, spécialiste de semi-conducteurs pour l’AI et inventrice de l’Intelligence Processing Unit (IPU), un processeur pour accélérer l’AI, n’hésitent pas à mettre à profit leurs compétences techniques au service de la transition climatique.

La société collabore notamment avec plusieurs organismes et chercheurs dans le monde, spécialisés dans l’intelligence artificielle appliquée à l’environnement. Quelques exemples :

- Graphcore allié d’Agilor pour la prévention des catastrophes naturelles

  • Avec Agilor, entreprise chinoise spécialiste de la transformation numérique, Graphcore a montré comment l’IA contribue à l’évaluation de la météorologie, en permettant la prévention et l’atténuation des catastrophes naturelles. Grâce à une IA de pointe et l’utilisation de l’IPU, il est possible d’obtenir plus rapidement des calculs difficiles et à court termes en temps réel pour des prédictions de plus en plus précises.

- Accélérer les prévisions météorologiques du CEPMMT

  • Le CEPMMT, le Centre européen de prévision météorologique, qui s’intéresse particulièrement à l’amélioration des modèles de prévision météorologique, a décidé d’utiliser l’AI aux côtés des algorithmes HPC traditionnels pour exécuter ses simulations à grande échelle plus rapidement que jamais. Graphcore a utilisé un des modèles publiquement disponibles sur les systèmes IPU-POD avec des résultats spectaculaires, en accélérant de 50 fois le modèle de prévision. En prévoyant les phénomènes météorologiques futurs sur la base des données climatiques actuelles, le CEPMMT s'efforce d'alerter les autorités plus tôt et avec une plus grande précision des phénomènes météorologiques extrêmes à venir, afin de pouvoir intervenir pour protéger les biens et les infrastructures, voire sauver des vies.

- L’IA pour prédire les chutes de neige : l’IPU de Graphcore appliqué au modèle de prédictions DeepPrecip

  • Graphcore a soutenu Fraser King, doctorant à l’Université de Waterloo (Canada) pour une étude mené dans l’application de l’AI aux géosciences. Les chutes de neige entraînent une répercussion importante sur la disponibilité de l’eau douce, cependant avec le changement climatique ces ressources risquent de diminuer drastiquement. Les prévisions des chutes de neige, est donc un défi majeur pour la population. Grâce à l’application du processeur IPU au modèle de prédictions DeepPrecip, un réseau de neurones à convolution profonde (CNN), le temps d’apprentissage de l’AI a été amélioré et il a permis d’obtenir des données plus précises et ainsi comprendre les évolutions à l’échelle mondiale.

Lire la suite...


Articles en relation