Connexion
/ Inscription
Mon espace

AEPI – un sigle d’avant garde pour le secteur immobilier ?

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS

Gérer un patrimoine immobilier a toujours exigé du savoir-faire et de la rigueur. La dynamique réglementaire et la diversité actuelle des enjeux liés à un patrimoine immobilier requièrent une approche toujours plus complexe. Bureau Veritas s’est emparé de la question pour y apporter une réponse globale : l’AEPI.

L’accompagnement à l’exploitation d’un patrimoine immobilier (AEPI) est un nouveau service proposé par le pôle gestion de patrimoine de Bureau Veritas en France. « Ce pôle a été créé il y a un an et demi. Nous intervenons en Ile-de-France, mais aussi en province et à l’international sur des patrimoines immobiliers conséquents. Nos clients sont essentiellement de grands groupes, parmi les plus réactifs quant aux évolutions réglementaires et à leurs conséquences en termes de risques et de coûts. Il s’agit principalement d’acteurs privés qui disposent souvent de patrimoine géographiquement diversifié et donc impacté par différentes législations », explique Sylvain Cohen, consultant Gestion de patrimoine immobilier.

Indépendante des différentes parties prenantes du patrimoine audité, l’équipe en charge de l’AEPI travaille sur deux axes majeurs :

 

  • Le bâtiment dans son exploitation au quotidien et ses implications juridiques, voire pénales pour le propriétaire. « Nous étudions la conformité des bâtiments avec par exemple les aspects électriques, la qualité de l’eau, de l’air ou encore la protection contre les incendies. Toutes ces questions, si elles sont prises en compte à temps, peuvent être réglées convenablement, à moindre coût, dans de saines conditions de travail. C’est particulièrement important, notamment pour les locaux qui reçoivent du public ».

 

  • Une vision à long terme du patrimoine des clients : une estimation aussi précise que possible des coûts d’exploitation et des coûts d’occupation, afin d’en estimer correctement la valorisation. On peut mentionner la gestion des chaudières, des ascenseurs ou des façades. Concrètement, la question qui se pose est : « quels sont les investissements à réaliser pour assurer la pérennité des bâtiments, pour conforter, par exemple, leur performance énergétique ». L’objectif des équipes de Bureau Veritas est d’apporter des réponses concrètes à ces questions en toute indépendance et sans excès de technicité.

 

« Collecter les données, les vérifier, les valider pour enfin produire le conseil adéquat »

Contrairement aux diagnostics réalisés ponctuellement, l’AEPI s’inscrit dans la durée. Il s’agit d’une démarche dynamique qui apporte la promesse que tout va bien se passer grâce, d’une part, à une gestion pertinente de l’ensemble des données associées au bâtiment et, d’autre part, à des prestations de veille et de conseil sur les pratiques et la réglementation en vigueur, sur les travaux à réaliser, sur les arbitrages à opérer et sur les éventuelles démarches administratives à effectuer.

 

Un marché prometteur

Pour Sylvain Cohen, la marge de progression de ce type d’activité en France est considérable compte tenu de l’évolution de la réglementation et de la « numérisation » grandissante des bâtiments : « tous les paramètres associés à un immeuble peuvent aujourd’hui être traduit en flux de données informatiques. Ceux-ci permettent d’être rapidement informé de la survenance d’un éventuel problème et, ainsi, de le résoudre au plus vite. A titre d’exemple, il y a une vingtaine d’année il fallait environ trois ans pour identifier une dérive énergétique et à peu près autant d’années pour la corriger ».

Un marché d’autant plus prometteur que l’impact de l’AEPI n’est pas négligeable. Outre une meilleure maîtrise des risques et une gestion plus fluide des coûts qu’implique tout patrimoine immobilier, les premiers clients ont en effet estimé une baisse moyenne de l’ordre de 40% sur les coûts de transaction lorsqu’ils procèdent à la cession d’un actif immobilier. Dont acte !

 

Thierry Bisaga

---------- s'abonner aux lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

Lire la suite...


Articles en relation