Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Enseignement supérieur et recherche : un partenariat stratégique

Le Réseau des collectivités ESR, composé de l’Association des Villes Universitaires de France (AVUF), France urbaine, la Fédération nationale des agences d’urbanisme (Fnau), Intercommunalités de France et Villes de France, a officiellement signé une convention de partenariat avec la Conférence des Grandes Écoles.

L’AVUF, Intercommunalités de France, France urbaine, Villes de France et la Fnau travaillent ensemble depuis plusieurs années pour partager leurs propositions et bonnes pratiques, diffuser et faire reconnaître le rôle des agglomérations et villes dans l’enseignement supérieur et la recherche et inversement, mettre en place les conditions pour façonner un écosystème favorable aux projets partenariaux, à l’innovation, vecteur de dynamisme économique et de création d’emplois.

Les six associations échangent de façon régulière autour des enjeux liés à l’innovation, à la transition socio-écologique, à l’emploi, à la place des établissements dans la ville, à la vie étudiante ou à la gouvernance locale de l’ESR. 

Avec cette convention, l’objectif est de poursuivre ces collaborations fructueuses en les dotant d’un cadre plus engageant et en réunissant les acteurs pour renforcer, développer et structurer le partenariat entre les grandes écoles et les territoires.

Principaux axes de la convention de partenariat

  1. Renforcer la collaboration entre le secteur de l’Enseignement supérieur et recherche et les collectivités territoriales, en pérennisant et en élargissant le dispositif « Agir Ensemble » pour des campus durables, en organisant des rencontres régionales réunissant les Conférences Régionales des Grandes Ecoles et les collectivités locales dans une logique d’Alliance des territoires ;
  2. Revitaliser de manière soutenable les territoires, en fixant comme priorité la réindustrialisation soutenable, le rôle de l'entrepreneuriat étudiant, les projets étudiants, les stages, ou encore la recherche-action ;
  3. Renforcer l’attractivité des territoires en trouvant l’équilibre entre relocalisation et internationalisation, en anticipant les nouveaux modes de vie, le bien-être, les conditions d’études et de travail, en améliorant l’accueil des étudiants et l’accompagnement du développement du logement des étudiants.

Pour Catherine Vautrin, Présidente du Grand Reims et représentante du Réseau des collectivités ESR : « Les grandes écoles ont besoin d’un ancrage territorial fort. Pour cela, elles peuvent s’appuyer sur les villes et les intercommunalités, qu’il s’agisse de vie étudiante, de relations entre associations locales et réseaux d’élèves, de gestion des espaces et de l’immobilier universitaire, de services à la mobilité ou à la transition énergétique. Collectivement, nous devons apporter des solutions de proximité et concrètes pour réussir les défis écologiques, sociaux et démocratiques. »

Laurent Champaney, Président de la Conférence des Grandes Écoles conclut : « Les grandes écoles sont naturellement impliquées dans les territoires. Ces derniers sollicitent l’installation de campus. En réponse, les écoles tentent de faire tourner des modèles économiques qui s’appuient sur le soutien ponctuel des collectivités, avec à la fois de l’apprentissage et de la formation continue. C’est un cercle vertueux. Dans cet esprit, la commission "grandes écoles et territoires" que nous avons créée à la CGE permet de partager les bonnes pratiques. Notre rôle est de continuer à équiper les écoles sur ces sujets, ainsi que sur des solutions d’accréditation en fonction des besoins des entreprises, notamment au niveau local. »

Lire la suite...


Articles en relation