Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Quatre industriels hauts-savoyards rassemblés dans le consortium WESHIFT

Le monde de l’entreprise est en pleine mutation. Pour devenir acteur de ces changements, quatre industriels de la Vallée de l’Arve (74) s’adaptent en s’orientant vers la mobilité douce et les produits finis fabriqués en France. Ils passent en mode “entreprise étendue”, avec la création du consortium WeShift (anciennement H3 Bike).

WeShift, qu’est-ce que c’est ?

WeShift, c’est la concentration des expertises de quatre entreprises voisines de la Vallée de l’Arve : Groupe Savoy, Pracartis, M2O et Alpes Usinage. « Tous les talents sont à côté de chez nous, à 15 km, alors pourquoi aller chercher à l’autre bout du monde ? explique Emile Allamand, CEO du Groupe Savoy. La pandémie de Covid a été un élément déclencheur. Elle nous a permis de repenser notre manière de travailler ensemble, d’établir une relation de confiance et de passer d’une logique d’entreprise cloisonnée à celle d’entreprise étendue. Chaque entité continue ses activités, mais nous nous rassemblons sur un produit commun qui sort totalement de ce qu’on a l’habitude de produire et faire. »

Changement de vitesse

Aujourd’hui, c’est pour réfléchir à la problématique de la mobilité douce, que ces industriels rassemblent leurs savoir-faire. Leurs objectifs ? Transférer au monde du cycle leur expertise automobile, aéronautique et leur maîtrise des lignes automatisées, pour re-localiser la fabrication de composants 2-roues en pénurie d’approvisionnement (frein, éclairage, boite de vitesses automatique) et industrialiser la production de solutions de mobilité douce.

« Notre originalité dans ce dossier, c’est d’une part, démontrer qu’en France, on n’est pas forcément dépendant des grands équipementiers des pays à bas coûts et d’autre part, valoriser cette opération en crédit CO2, pour casser le modèle qu’on a actuellement dans l’industrie », résume Emile Allamand.

Ressources Humaines innovantes

« Pour mettre en œuvre cette transformation stratégique et ce nouveau mode de fonctionnement, il nous a fallu gagner en agilité et en rapidité dans l’invention et la conception de solutions industrielles. Pour ce faire, nous avons dû développer le travail en réseau et en intelligence collective, non seulement au sein du Groupe Savoy, mais aussi à l’échelle du territoire, en associant des expertises. La politique RH mise en œuvre a donc nécessité de passer à un fonctionnement en mode entreprise étendue, qui consiste à « mailler » une gestion des Ressources Humaines propre à chaque société du groupe et entreprise extérieure associée, et une gestion des Ressources Humaines étendue », détaille Jérôme Akmouche, directeur des Richesses Humaines du Groupe Savoy.

En mai 2022, cette nouvelle approche a d’ailleurs valu au Groupe Savoy le trophée d’Or des Victoires des Leaders du Capital Humain, catégorie Transformation Stratégique.


Une aventure industrielle et humaine disent-ils

Laurence Dumazer, CEO Alpes Usinage : « Dans les années 70, mes parents fabriquaient des pièces pour les vélos, qu’ils vendaient à leurs clients de Saint-Etienne. Ces pièces sont parties en Asie, toutes ces fabrications ont disparu de la région. Donc réintégrer en France, dans la Vallée, des fabrications de pièces pour le vélo, techniquement c’est possible, c’est un pari économique qu’on est en mesure de relever. »

Christophe Chambet, Président de Pracartis : « La première dimension, c’est la dimension humaine, l’aventure. Dans une entreprise, il y a des organisations, des services, des salariés, on va respecter des procédures, des manières de faire. Quand on se met sur un projet collaboratif, tout cela explose un peu puisqu’on se choisit, on se répartit le travail par compétence. On est vraiment dans la notion d’intelligence collective, au service du projet. »

Sébastien Fuss, Directeur de M2O Group : « Nous voulons montrer à nos concitoyens et à l’Etat, que le 100% Français, c’est possible. En mutualisant des compétences et des savoir-faire, en créant de la synergie entre les entreprises et en ayant un objectif commun, on est capable de faire de belles choses. J’espère qu’on servira d’exemple à terme pour d’autres activités, d’autres projets, parce qu’aujourd’hui, à mon avis, l’avenir des entreprises françaises est là ».

Lire la suite...


Articles en relation