Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle des représentants du commerce de France

« Face à l’inflation, aidons les entreprises du commerce à contenir les coûts de l’énergie et du transport »

Alors que l’inflation ne cesse de croître, des fédérations du commerce interpellent les candidats à l’élection présidentielle en proposant des solutions pour limiter cette hausse. Le drame qui se joue actuellement en Ukraine entraîne des prévisions d’inflation jamais vues ces dernières années. Il faut remonter à 2008 pour trouver son plus haut taux (2,8%). Cette hausse soudaine du coût des matières premières et du coût de l’énergie comme le pétrole et le gaz (+21% en février) va se répercuter en partie sur l’indice des prix à la consommation, qui selon l’INSEE augmenterait de 4,2 % au cours des douze derniers mois.

Une telle situation, met en péril le pouvoir d’achat de nos concitoyens si des mesures complémentaires ne sont pas décidées pour nos entreprises. En effet, elles ne seront plus en mesure d’amortir les hausses à venir et n’auront d’autre choix que de les répercuter sur le prix de vente au consommateur final. C’est pourquoi, en tant que représentants des acteurs du commerce, nous demandons que des mesures complémentaires soient prises pour contenir l’ensemble des charges et frais supportés par nos entreprises. Il est nécessaire d’agir plus spécifiquement sur le coût de l’énergie d’une part et sur celui du transport maritime d’autre part.

  • Sur le coût de l’énergie : nous proposons d’étendre aux professionnels ne pouvant bénéficier de l’aide d’urgence temporaire car leurs charges énergétiques représenteraient moins de 3% de leur chiffre d’affaires, le bouclier tarifaire bloquant les prix du gaz et de l’électricité pour les particuliers.
  • Sur le coût du transport maritime : c’est un point de blocage qui devrait être mis à l’ordre du jour de la présidence européenne. Nous attirons l’attention du gouvernement depuis des mois sur cette flambée des prix des containers et du transport pour acheminer les produits sur le territoire français sans obtenir de réponse précise.

Nos entreprises ne peuvent plus faire face à cette flambée des prix alors que les compagnies maritimes annoncent des profits record, captent la valeur ajoutée et obligent en conséquence les acteurs économiques à répercuter la hausse à leurs clients.

Nous ne sommes pas les seuls concernés et les autorités américaines, à titre d’exemple, ont placé sous surveillance ce secteur extrêmement concentré qui bénéficie injustement d’exceptions au droit de la concurrence. Afin de mieux équilibrer les relations entre chargeurs et transporteurs, une loi portant réforme du transport maritime est en cours d’examen au Sénat américain, après son adoption par le congrès en décembre dernier. Il est donc urgent que la présidence française de l’Union Européenne se saisisse du dossier et inscrive cette question à l’agenda.

Agir sur l’énergie, mais également sur le transport sont deux leviers pertinents pour mener une lutte efficace contre l’inflation. En 2021, nos entreprises ont su contenir les hausses. Face à la dégradation de la situation, il nous sera cette année beaucoup plus difficile d’agir seuls. Alors, ensemble, adoptons un plan d’action pour le maintien du pouvoir d’achat, de l’outil économique et la compétitivité des entreprises du commerce.

Lire la suite...


Articles en relation