Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] La pierre-papier 2021 affiche d'excellents résultats

Pour la 3ème année consécutive, Rock­n­Data a réalisé une étude sur les performances de 177 fonds immobiliers grand public français en 2021. La capitalisation totale de ces fonds représente plus de 164 Mrds€, pour une moyenne de près d’1 Mrd€ par fonds.

Avec plus de 10 Mrds€ collectés en 2021, l’épargne immobilière continue de se développer et d’afficher d’excellents résultats.


Une capitalisation totale en augmentation de plus de 9% par rapport à 2020

En 2021, les fonds immobiliers pierre­papier ont de nouveau suscité un fort intérêt auprès des épargnants. Pour rappel, la pierre­papier désigne toutes les formes de placement financier coté ou non-coté ayant l’immobilier pour support. Pour réaliser notre étude, nous nous sommes basés sur quatre types de véhicules de placement immobiliers différents : les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), les OPCI Grand Public (Organisme de Placement Collectif Immobilier), les SIIC (Sociétés d’Investissement en Immobilier Coté) et les SCI en unités de compte immobilière (Sociétés Civiles Immobilières). Dans le cadre de notre étude, nous avons analysé un total de 177 fonds immobiliers représentés par 47 sociétés de gestion différentes.

La capitalisation totale du marché de la pierre­papier représente plus de 164 Mrds€, en augmentation de 9% par rapport à 2020. Cette augmentation est le résultat de 2 facteurs :

D’une part, les SCPI et les SCI en Unités de Compte immobilières ont affiché une collecte soutenue tout au long de l’année avec respectivement 7,46 et 3,05 Mrds€ collectés. Ces deux produits d’épargne sont largement plébiscités par les épargnants et offrent des performances particulièrement résilientes.

D’autre part, le rebond économique a permis aux foncières cotées de rebondir quelque peu sur l’année avec une revalorisation moyenne de 4,92% entre le 1er janvier et le 31 décembre.

Les SCPI sont les véhicules les plus représentés

Au 31 décembre 2021, les SCPI représentent une capitalisation totale de près de 75 Mrds€, suivies par les foncières cotées, valorisées à 54,2 Mrds€. Les OPCI Grand Public complètent le podium en présentant 20,7 Mrds€ d’actif net global. Sur la base des éléments transmis, les SCI en Unité de Compte immobilière ont quant à elles un actif net global total de 16,38 Mrds€. Ces dernières profitent d’un fort engouement de la part des épargnants et des gérants qui n’hésitent plus à lancer de nouveaux véhicules. En 2021, la variation moyenne de leur valeur liquidative est de près de 4%. Uniquement accessible au sein d’un contrat d’assurance-vie, l’investissement en SCI permet aussi de profiter des avantages fiscaux offerts par cette enveloppe. Les OPCI Grand Public ont délivré une performance globale de 4,98%, prenant en compte la distribution de dividendes ainsi que la variation de la valeur liquidative. Hors dividendes, la variation moyenne de leur valeur liquidative est de 2,67% sur l’année 2021.


En moyenne, chaque Français a placé 150€ dans la pierre­papier en 2021

Le rebond économique et l’arrêt progressif des restrictions sanitaires a permis aux foncières cotées de se relever légèrement avec une variation annuelle moyenne en hausse de près de 5% entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021. Elles affichent également un taux de distribution de 4,01%, rapport entre les dividendes distribués et le cours au 1er janvier de l’année 2021. Toutefois, les SIIC n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant-crise après leur net recul connu en 2020. Quant aux SCPI, elles délivrent un taux de distribution de 4,45% et confirment leur caractère résilient en maintenant tous leurs indicateurs au vert.

En moyenne, l’immobilier pierre­papier affiche un taux de distribution de 3,69% et une revalorisation annuelle de 2,30%. Face à l’inflation et à un contexte particulier sur fond de crise sanitaire et géopolitique, il est important de protéger son épargne en l’orientant vers des produits aux sous-jacents résilients. En 2021, chaque Français a, en moyenne, épargné 150€ dans l’immobilier pierre­papier.

De nouvelles typologies d’actifs à portée des épargnants

Fortement impactés par la crise sanitaire, les actifs de bureaux sont de véritables lieux d’échange et d’interactions sociales. Ils se réinventent en un immobilier d’entreprise de service adapté aux enjeux actuels et au confort de ses utilisateurs. D’ailleurs, les fonds immobiliers ne s’y trompent pas et continuent d’orienter leurs liquidités vers ce type d’actifs. La diversification reste cependant de mise, avec l’essor marqué des actifs de santé et de logistique au sein des portefeuilles. L’ensemble des actifs investis (bureaux, commerces, actifs de santé, logistique, hôtels, résidentiels) sont au cœur de nos moments de vie et sont indispensables à notre bien­être collectif. Ils constituent des réponses aux enjeux actuels, qu’ils soient d’ordre économiques, écologiques ou financiers. Les fonds immobiliers ouverts à l’épargne publique permettant d’accéder à ces typologies mettent ce type d’investissement à portée des épargnants.

 

Lire la suite...


Articles en relation