Connexion
/ Inscription
Mon espace
Questions de gestion
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Question de Gestion] La transition vers le zéro émission nette entraîne une réévaluation des actifs

  • Nous avons maintenant la preuve que la transition vers le Net Zero entraîne une réévaluation du prix de l’ensemble des actifs qui n’en est qu’à ses débuts.
  • L'inflation américaine a atteint son plus haut niveau depuis quarante ans, faisant grimper en flèche les rendements obligataires alors que le marché anticipe de nouvelles hausses de taux : une prévision qui nous paraît erronée.
  • Les chiffres de l'IPC et de l'emploi britanniques publiés cette semaine devraient permettre de mieux évaluer le prochain resserrement monétaire qu’opérera la Banque d'Angleterre. Les marchés nous semblent anticiper actuellement beaucoup trop de hausses au Royaume-Uni.

 

Extrait du Commentaire hebdomadaire du BlackRock.

La transition vers un monde décarboné est en cours et il n’est plus possible pour les investisseurs de l'ignorer.

C’est ainsi que leur préférence envers les actifs durables va croissant, conduisant à une réévaluation significative des prix de ces derniers, et cela n’est probablement qu’un début. Pour autant, les actifs plus « bruns », tels que les valeurs énergétiques traditionnelles, continuent d’enregistrer des rebonds de leur côté. Cette situation nous paraît en fait inhérente à la période de transition actuelle, durant laquelle les titres moins verts sont susceptibles de bénéficier de l'inadéquation existante entre l'offre et la demande, alors que l’économie se transforme pour atteindre in fine des émissions nettes de carbone nulles.

Qu’est-ce qui nous permet d’affirmer que les actifs sont en cours de réévaluation ?

La méthode que nous employons dans ce cadre élimine les facteurs de performance classiques, tels que les annonces de bénéfices, ainsi que l’incidence de facteurs tels que le « momentum » ou la croissance. Nous pouvons ainsi isoler le coût du capital et déterminer dans quelle mesure il est affecté par l'évolution des préférences des investisseurs vers les actifs durables. Nous évaluons l'exposition d'une entreprise à la transition au travers de l’intensité de ses émissions de carbone, soit les émissions directes de CO2 de l’entreprise par rapport à sa valeur.

Et que constatons-nous ? Les secteurs comparativement plus verts, tels que les technologies, ont bénéficié d’une réévaluation positive  en 2020, tandis que les secteurs plus bruns, tels que les services aux collectivités publiques, ont connu pour leur part une évolution inverse

Lire la suite...


Articles en relation