Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiatives] KEDGE organise le mois du numérique responsable

Après le mois de l’inclusivité, KEDGE poursuit l’organisation des mois à thématiques RSE avec en juin, le mois du numérique responsable. Être une école durable est une des promesses de KEDGE énoncée dans son plan stratégique. A ce titre, l’école dispose d’un plan climat et biodiversité sur la base d’un bilan carbone déployé sur l’ensemble de ses pratiques. L’objectif de ce mois thématique est d’agir sur le climat en baissant l’empreinte carbone de l’école liée à l’utilisation des outils numériques. La sensibilisation et la formation de ses communautés sont au cœur du plan d’action du mois du numérique responsable.

Le numérique responsable est une démarche d’amélioration continue qui vise à réduire l’empreinte écologique, économique et sociale des technologies de l’information et de la communication (TIC). KEDGE a la responsabilité de mesurer et d'améliorer les impacts liés à son activité et le devoir d’éducation envers les jeunes générations qu’elle forme.

La dimension numérique et digitale de son activité étant prépondérante, KEDGE relève le défi de monter en compétences sur ces enjeux, d'identifier des actions concrètes et de les mettre en œuvre à court, moyen et long terme dans une logique de progression de l’organisation dans son ensemble.

L’objectif de ce dispositif est aussi d’inspirer l’ensemble des acteurs du secteur et d’encourager le passage à l’action pour un enseignement supérieur plus responsable vis-à-vis de son utilisation du digital.

Un mois avec plusieurs enjeux

  • Mobilisation, sensibilisation et formation de tous les collaborateurs et étudiants pour faire changer les comportements
    Le premier objectif pour des usages responsables concerne la sécurité des outils de l’entreprise : cybercriminalité, anti phishing/hameçonnage, rançongiciel, sécurisation des mots de passe.
    Un second volet concerne la mise en place de bonnes pratiques : allonger la durée de vie du matériel informatique, stocker des données de manière intelligente, désactiver sa caméra lorsque c'est possible en réunion distancielle ou encore éteindre, plutôt que de mettre en veille son ordinateur.
  • Baisse de l’empreinte carbone liée aux équipements et usages
    Les équipements informatiques vont être reconditionnés au profit des élèves tutorés du projet Phoenix "Egalité des chances" et des élèves des quartiers prioritaires par exemple. Le stockage des données va être modifié et les équipement IT seront achetés selon des indicateurs d’achats responsables dans les appels d’offres.
  • Prévention des problèmes liés à l’accessibilité (illectronisme et handicap) et à l’usage (risques psycho-sociaux) du matériel numérique
    Le numérique responsable doit réduire les inégalités d’accès à l’enseignement, contribuer à la qualité de vie des étudiants et des enseignants, lutter contre l’isolement et contribuer à la création de dynamiques humaines.

Sur le plan de l’accessibilité numérique, KEDGE met en place, avec le soutien de son réseau HandiKap, des ateliers pour une meilleure utilisation de nouveaux outils au service de l’inclusion.

L’objectif est de s’assurer de l’accessibilité numérique pour tous, par le choix d’outils adaptés et par la formation pour une utilisation optimisée.  Les formations, déjà amorcées, vont être proposées de façon régulière (sous-titrage, loupe visuelle et sonore, dictée vocale, traduction intégrée…).

De nombreuses initiatives au sein de la communauté de KEDGE

Sur le plan académique, aux côtés de l’ESSEC Business School, JUNIA Grande Ecole d’Ingénieurs et Polytech Montpellier, KEDGE fait partie des 4 établissements d’enseignement du projet pilote « numérique responsable » du réseau Campus Responsable et bénéficie à ce titre d’un accompagnement du cabinet de conseils Utopies.

Sur le volet pédagogique, dans le cadre du parcours management associatif, l’ensemble des étudiants a été initié à une démarche Tech for Good. Un atelier réalisé par l’association Latitudes permet de sensibiliser les participants à plusieurs thématiques centrales concernant les controverses actuelles de la tech, consommation énergétique du secteur, enjeux géopolitiques, gestion des données personnelles, surveillance de masse, précarisation des emplois...

Niveau associations, les étudiants sont également sensibilisés et poussés à la mise en place de bonnes pratiques par l’association Technom’aide, experte en matière de savoir-faire digital qui va par ailleurs se former pour pouvoir animer des fresques du numérique à l’instar des fresques du climat déjà proposés lors des rentrées des étudiants.

Lire la suite...


Articles en relation