Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Reprise des introductions en bourse au niveau mondial

Reprise des introductions en bourse au 3° trimestre 2020 mais forte disparité géographique

Sans surprise, le marché des actions a ralenti au troisième trimestre, notamment au mois de septembre, après une forte reprise qui s'est poursuivie tout au long de l’été, selon le dernier rapport Global IPO Watch du cabinet de conseil et d’audit PwC France et Maghreb.
Outre la recrudescence de la pandémie de Covid-19, plusieurs facteurs macroéconomiques et géopolitiques ont participé à la croissance de l’incertitude et de la volatilité des marchés boursiers, notamment les signaux contradictoires des économies mondiales concernant la relance économique et les élections présidentielles américaines à venir.

Ainsi, en septembre, le marché s'est détourné des actions technologiques pour se diriger vers des titres plus décotés et cycliques, ce qui pourrait bénéficier aux marchés européens et émergents.

Malgré des niveaux de volatilité élevés, l'activité des IPO au niveau mondial a fortement augmenté dans l’ensemble des régions par rapport au premier semestre 2020, avec 477 IPO ayant permis de lever 116,7 Mds$ au cours de la période (T2 2020 : 186 transactions/42,3 Mds$). 

En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique l'activité s'est montrée modérée, avec 41 transactions qui ont permis de lever 7,4 Mds$ (T2 2020 :16 transactions/4,6 Mds$).

En Asie-Pacifique, les experts constatent une forte hausse avec 256 transactions totalisant 38,3 Mds$ durant le trimestre (T2 2020 : 104 transactions/12,1 Mds$).

Aux Etats-Unis, les fonds levés par les IPO ont augmenté de manière significative : les 180 transactions réalisées ont permis de lever 71,0 Mds$ (T2 2020 : 66 transactions/25,6 Mds$). Environ 50% des fonds levés par IPO américaines proviennent de SPAC (Special Purpose Acquisition Companies).

Par ailleurs, tandis que l’activité des offres secondaires (FO) a chuté de 17% (40,8 Mds$) au troisième trimestre par rapport au deuxième trimestre 2020, avec des baisses sur les marchés américains et sur la région EMEA partiellement compensées par une hausse de 29% pour l’Asie-Pacifique, les fonds levés restent au global relativement élevés (199,7 Mds$).

Enfin, les craintes actuelles relatives à l’évolution de la pandémie de Covid-19 et à l’impact de nouveaux confinements, s'ajoutant aux élections présidentielles américaines du mois de novembre, représentent les principaux obstacles au début de ce quatrième trimestre.

« Les perspectives pour ce quatrième trimestre présentent un solide portefeuille de candidats à l'IPO, sur les marchés américains et asiatiques. Les candidats européens sont sans doute moins nombreux. En sus des élections américaines et des conséquences de la pandémie, le Brexit continue de créer de l’incertitude en Europe. Cependant, nous observons un nombre croissant de candidats potentiels pour 2021. », conclut Philippe Kubisa, Associé spécialiste des marchés de capitaux chez PwC France et Maghreb.

 

Lire la suite...


Articles en relation