Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Acteurs du secteur financier
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Structurés et contexte d'incertitude

Feefty, fintech spécialisée sur les produits structurés, a lancé en début d'année un baromètre mensuel totalement inédit sur les produits structurés. Celui-ci illustre l’évolution des 3 types de produits les plus souscrits du marché via un indicateur de référence.  


Que s’est-il passé cet été ?

Rien, ou presque... sur les marchés financiers. Néanmoins, sur la période estivale, le baromètre affiche une baisse de l’ensemble des coupons, car lorsque le marché fait du sur-place la volatilité, elle, baisse. En effet, selon la typologie du produit, Autocall, Phoenix ou Reverse, les coupons perdent entre 0,5 et 1,34%. Plus on est prémuni contre le risque, moins les coupons ont été écrêtés pendant l’été. Exemple avec le Reverse qui n’a baissé que de 0,50% mais avec un coupon garanti quelle que soit l’évolution du marché. Historiquement, les conditions offertes par les produits structurés restent attractives


Baromètre au 31 août 2020 

Autocall : Coupon capitalisé de 6,88% en baisse de 1,34% sur la période de l’été (remboursement à 100% et niveau de protection du capital à -30%)
Phoenix : Coupon distribué de 4,17% en baisse de 0,72% sur la période de l’été (jusqu’à -30% et un niveau de protection du capital à -30%)
Reverse : Coupon garanti de 2,42% en baisse de 0,50% sur la période de l’été (niveau de protection du capital à -30%)

« Sur une période aussi calme, on aurait pu penser avoir des cotations similaires entre les mois de juin et septembre, or le principal carburant du produit structuré étant la volatilité - ce mécanisme de fluctuation des marchés - plus elle est élevée, meilleures sont les cotations et inversement. Cette volatilité dans ce marché calme a fortement baissé donc les produits qui ont été lancés cet été ont perdu entre 0,50 et 1,5% selon les typologies de produits choisis, commentent les co-fondateurs.


L’analyse de Feety

Il faut être plus que jamais sélectif. La diversification offerte par les indices traditionnels n’est probablement plus la meilleure embarcation pour naviguer sur les marchés à court terme. « Sélectionner un titre ou un secteur puis choisir une protection pour me prémunir contre un risque éventuel de marché par rapport à un rendement espéré de 5 à 7% permet d’apporter de la certitude dans un contexte d’incertitude », expliquent les co-fondateurs.
 
Cette 1ère semaine de septembre a été agitée, avec une hausse significative de la volatilité principalement aux États-Unis, reste à voir si elle sera annonciatrice de la suite pour cette fin d’année.

 

Lire la suite...


Articles en relation