Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Ecosia atteint le cap des 100 millions d'arbres plantés

Ecosia, le moteur de recherche éthique, qui utilise ses revenus publicitaires pour planter des arbres dans les zones touchées par la déforestation, a planté aujourd'hui le 100 000 000ème arbre.

En seulement 10 ans, Ecosia est passée d'une petite start-up engagée à une organisation de plantation d'arbres de renommée mondiale, en partie grâce à une base d'utilisateurs très enthousiastes et en pleine croissance en France. Plus d'un cinquième des 15 millions d'utilisateurs d'Ecosia sont basés en France et Paris est la ville qui compte le plus grand nombre d'utilisateurs d'Ecosia dans le monde. De plus, des entreprises telles que Biocoop, Truffaut et la Fondation Maison du Monde ont invité leurs employés à faire d’Ecosia leur moteur de recherche par défaut et d'autres suivront, à mesure que les entreprises décideront d’agir face à l'urgence climatique.
La mission d’Ecosia de planter des arbres dans le monde entier, est rendue possible grâce aux revenus publicitaires générés par les recherches effectuées par ses utilisateurs. Avec les prises de consciences liées à la crise climatique de ces dernières années, la popularité d'Ecosia en France a augmenté, notamment auprès d'un public jeune. Une récente enquête auprès des utilisateurs d'Ecosia a révélé que 81 % d'entre eux ont moins de 29 ans, et que plus de la moitié (54 %) s’engagent pour des causes environnementales et sociales.

Le 100 millionième arbre d'Ecosia est planté le 9 juillet : deux ans seulement après que la société ait franchi le cap des 30 millions d'arbres plantés. Les arbres sont répartis dans 25 pays à travers le monde : entre Madagascar (+ de 30 millions d’arbres), pour arrêter l'érosion côtière et protéger les lémuriens en danger critique d'extinction, le Burkina Faso (plus de 17 millions d’arbres) pour empêcher le désert du Sahel de se déplacer vers le sud, et l’Ouganda (plus de 600 000 arbres, en partenariat avec le Jane Goodall Institute) pour garantir la survie des chimpanzés en danger critique d'extinction. 

100 millions d'arbres représentent une superficie d'environ 35 000 hectares, ce qui revient à couvrir plus de trois fois la superficie de Paris. Lorsqu’ils atteindront la taille “adulte”, ils élimineront 30 millions de tonnes de CO2 de l'atmosphère et en captureront 1771 tonnes par jour. Ecosia possède également ses propres centrales photovoltaïques en Allemagne, ce qui lui permet de s'assurer un bilan carbone négatif. Le 7 juillet de cette année, Ecosia a atteint "200 % d’énergies renouvelables", c’est-à-dire que l’entreprise produit deux fois plus d'énergie solaire que ce que son moteur de recherche n’en consomme.

En France, les utilisateurs se détournent activement des Big Tech au profit des moteurs de recherche alternatifs, plus éthiques. Un des engagements principaux d’Ecosia est la protection de la vie privée de ses utilisateurs. C'est pourquoi l'entreprise s’engage à ne pas stocker ou vendre les données de ses utilisateurs. Elle anonymise les recherches et n'utilise pas d'outils de tracking externes.

Cependant, l'effondrement des revenus publicitaires en ligne dû à la crise sanitaire du COVID-19 entrave la capacité d'Ecosia à planter des arbres. Le chiffre d’affaires d’Ecosia en mai était inférieur de plus d’un million d’euros à celui de février, au début de la crise.

Malgré cela, Ecosia a continué de développer sa base d'utilisateurs mondiale, avec 25 % d'utilisateurs en plus en juin 2020 par rapport à juin 2019. Le moteur de recherche a même enregistré des volumes de recherche record au cours de la dernière semaine d'avril, au plus fort du confinement, en hausse de 73 % sur un an.

Bien que la survie d'Ecosia sur le long terme soit assurée, il est possible de faire davantage pour augmenter le rythme des plantations d'arbres à court et moyen terme. Ecosia invite donc le plus grand nombre à utiliser son moteur de recherche et ses produits associés comme Ecosia Travel pour réserver ses voyages. À mesure qu'Ecosia se développe, le moteur de recherche éthique vise à devenir un vecteur de changement systémique, en s'attaquant aux catastrophes écologiques dès leur apparition et en devenant une source de protestation contre les injustices soustoutes leurs formes. Par exemple, Ecosia a planté 3 millions d’arbres au Brésil, après les incendies de la forêt amazonienne, l’année dernière ; et a mené une campagne de plantation d’arbres en Australie, à la suite des feux de brousse dévastateurs de cet hiver.

En atteignant la barre des 100 millions, Ecosia a désormais financé plus d'arbres natifs et biodiversifiés dans le monde que toute autre organisation de plantation d'arbres - 500 espèces d'arbres à travers la planète. Et, contrairement à de nombreuses initiatives de plantation d'arbres, Ecosia ne financera jamais de monocultures, dévastatrices pour l'environnement.

Pour son premier projet en France, Ecosia a soutenu financièrement un projet de permaculture géré par deux femmes, les Gonne Girls. Elles sont les premières gagnantes du concours annuel d'agriculture régénératrice organisé par Ecosia depuis 2019. Celui-ci vise à soutenir des projets de restauration des sols, de protection du bien-être animal pour un avenir meilleur, en France et dans le monde entier.

Lire la suite...


Articles en relation